La dépendance à la cocaïne et son traitement | Clinique Dr Vorobjev
  • Srpski jezik
  • Engleski jezik
  • Francuski jezik
  • Nemački jezik
  • Ruski jezik
  • Španski jezik
  • Italijanski jezik
  • Bugarski jezik
  • Grčki jezik
  • Araapski jezik
  • Iranski jezik
  • Albanski jezik
Menu
Menu

septembre 13, 2021

 

Cocaïne

À la différence de nombreuses autres drogues, la cocaïne ne provoque pas une dépendance physique, mais une dépendance psychologique. De plus, elle ne provoque pas de crise de manque comme c’est le cas pour l’héroïne.

Une des principales raisons de l’abus de cocaïne est la fausse sensation d’énergie que cette drogue procure. Associée à l’alcool, qui est généralement disponible dans les mêmes lieux que la cocaïne, l’utilisateur perd toute inhibition, ce qui fait de la cocaïne une des drogues les plus utilisées pour la détente et le divertissement.

Cependant, les problèmes apparaissent lorsque l’utilisation de cocaïne engendre une dépendance à long terme. Ironiquement, par exemple, la puissance sexuelle que les hommes ressentent parfois avec la cocaïne peut finalement se transformer en impuissance. Et ce n’est là qu’un des nombreux problèmes de l’utilisation à long terme de la cocaïne. 

 Il est important de chercher de l’aide pour lutter contre l’addiction à la cocaïne le plus tôt possible, car cette drogue peut devenir fatale pour la vie de la personne dépendante. Cet article détaille les symptômes qui affectent un consommateur de cocaïne et explique comment lui venir en aide.

UN cocaïnomane a préparé des lignes.

Qu’est-ce que la cocaïne et qu’est ce qui provoque la dépendance ?

 La cocaïne est une drogue Schedule II d’après la classification de la Drug Enforcement Agency(DEA) américaine. Puisqu’elle est produite à partir de plantes et qu’elle n’a pas une large utilisation médicale, sa production est chère, ce qui se répercute sur son prix. Par conséquent, cette drogue récréative est devenue symbole de statut social à part entière. Elle est souvent utilisée lors de fêtes et autres rassemblements sociaux.

De nombreuses personnes essaient des drogues telle que la cocaïne lors de tels rassemblements, et bien que la dépendance n’apparaisse généralement pas lors de la première prise, un individu peut continuer d’abuser de la drogue pour ses effets agréables. C’est cette utilisation répétée qui conduit finalement à la dépendance.

Pourquoi la cocaïne provoque-t-elle une dépendance ?

La cocaïne provoque de nombreux effets sur ceux qui en abusent, dont certains sont recherchés, comme l’euphorie et une énergie accrue. La cocaïne arrive au cerveau par le sang et en se liant à certains récepteurs cérébraux, provoque une augmentation des niveaux de neurotransmetteurs tels que ceux de la sérotonine et de la dopamine qui sont directement responsables de l’euphorie ressentie.

Cependant, quand les effets commencent à s’estomper, le niveau élevé de ces substances chimiques dans le cerveau disparaît. L’accumulation accrue de dopamine dans le système limbique provoque à terme un désir accru pour la dopamine chez la personne dépendante. Elle a envie de reprendre de la drogue à mesure que l’euphorie s’attenue, ce qui mène finalement à une dépendance psychologique. Quand la drogue commence à perturber sa vie normale, on peut parler d’une réelle addiction.

Certaines études indiquent aussi que la modification de la production de la protéine FosB provoquée par la cocaïne est en lien avec le potentiel addictif de la cocaïne.

Quelques faits sur la cocaïne

Le Docteur Sigmund Freud a traité un ami un dépendant à la morphine avec de la cocaïne. Mais le résultat du traitement fut fatal. L’homme est devenu dépendant à la cocaïne, a développé une psychose, et s’est suicidé par balle. 

Certaines personnes suggèrent de se tourner vers d’autres drogues telles que la marihuana, l’alcool, les benzodiazépines et autres sédatifs pour se sevrer de la cocaïne. On dit que ces substances réduisent l’anxiété et permettent aux personnes de mieux dormir et de récupérer. Les dealers disent parfois à leurs acheteurs la que drogue la plus adéquate pour cela est l’héroïne, ce qui e fait bien sûr que remplacer une addiction par une autre.

Symptômes de la dépendance à la cocaïne

Pour déterminer si une personne est devenue dépendant à la cocaïne, on peut être attentif à quelques signes.

  • Dès la première consommation, la cocaïne agit sur l’organisme. Chaque dose suivante voit son intensité réduite, et la personne dépendante doit augmenter la dose pour ressentir les mêmes effets. C’est ce qu’on appelle la tolérance. L’augmentation progressive des doses est un signe de dépendance.
  • Une personne dépendante à la cocaïne peut se mettre à dépenser de grosses sommes d’argent pour toujours avoir toujours une certaine quantité de drogue disponible. Elle peut commencer à emprunter de l’argent à d’autres ou à en voler pour maintenir son stock.
  • Un certain nombre d’effets psychologiques peuvent être observés, tels que de la nervosité ou de l’anxiété, ainsi que de l’inattention. Ces symptômes sont observables quand un individu commence à rechercher des drogues.
  • De la paranoïa peut se manifester, non seulement à cause de l’effet de la drogue, mais aussi en raison de son illégalité.
  • Des troubles du sommeil peuvent se manifester.
  • L’augmentation de l’énergie et l’hyperactivité pendant les prises, suivies ensuite de léthargie, sont caractéristiques de la dépendance à la cocaïne. 

Le cycle de la cocaïne

L’utilisation de la cocaïne présente un schéma caractéristique lié aux fluctuations qu’elle provoque dans les neurotransmetteurs.

Voilà à quoi ressemble un cycle typique de la cocaïne : 1 à 2 jours d’utilisation constante, suivis de ce qu’on appelle communément le crash, une espèce de gueule de bois, puis encore de 3 à 4 jours de repos durant lesquelles la personne dépendante peut se sentir déprimée, et ressentir le désir de consommer à nouveau.

Une personne dépendante est en manque, ce qui fait partie du cycle normal de la cocaïne.

C’est la phase de crise de manque et c’est le point de départ d’un nouveau cycle. On peut y mettre fin par une phase finale du cycle appelée « extinction », mais seulement si le patient est traité pour sa dépendance.

Au fur et à mesure que la dépendance se développe, les cycles deviennent de plus en plus destructeurs pour les cocaïnomanes. Ils commencent par avoir des troubles dans leur vie sociale, et leur situation financière et médicale se dégradent. Puis des effets à long terme tels que la paranoïa et l’insomnie commencent à apparaître. 

Un individu peut être en mesure de reconnaître sa consommation problématique de drogues, mais toutes les tentatives pour arrêter seul peuvent être vaines.

Les effets de l’abus de cocaïne

 La cocaïne a longtemps été largement utilisée en médecine, mais ses dangers l’emportent de loin sur ses bienfaits. La recherche a montré que la cocaïne peut avoir plusieurs effets et impacts, à court et à long terme.

Les effets à court terme

Certains effets accompagnent l’euphorie lorsque la cocaïne est consommée. Ils ne sont pas recherchés, mais ils font partie de la réaction que la cocaïne provoque dans l’organisme. Certains surviennent dans un délai qui va de quelques minutes à quelques heures.  

Effets psychologiques                                                              

● Sensation d’augmentation de l’énergie et de la force 

● Irritabilité 

● Changements d’humeur fréquents 

● Insomnie 

● Paranoïa 

● Diminution de l’appétit 

● Augmentation de la loquacité

Effets physiques

 

● Augmentation de la température corporelle 

● Augmentation de la fréquence cardiaque 

● Augmentation de la pression artérielle

Arythmie

● Pupilles dilatées

● Nausées

 

 

Prenez rendez-vous pour une consultation en ligne gratuite afin d’apprendre à gérer ces symptômes, pour vous ou pour l’un de vos proches >>>

Les effets à long terme

La consommation continue et fréquente de cocaïne peut entraîner des conséquences très graves pour les personnes dépendantes, tant psychologiquement que physiquement. Les effets physiques peuvent affecter un large éventail de systèmes corporels.

  • Symptômes psychologiques, tels que des symptômes de psychose, des délires fréquents et des hallucinations, des insomnies prolongées et des pensées suicidaires.
  • Affections cardiaques telles que des arythmies prolongées pouvant entraîner une mauvaise perfusion sanguine du cœur et une insuffisance cardiaque pouvant être fatale.
  • Affections respiratoires, telles que des douleurs thoraciques et de l’insuffisance respiratoire, surtout chez les personnes qui fument la cocaïne.
  • Atteinte du système nerveux central, avec risque d’accident vasculaire cérébral.
  • Troubles de la fonction sexuelle, comme l’impuissance.

Autres effets

Chaque voie et méthode de prise de cocaïne a ses dangers spécifiques.

  • Le Speedball est un terme d’argot qui désigne la prise simultanée de cocaïne et d’héroïne. C’est une combinaison extrêmement dangereuse, car elle peut causer plusieurs problèmes pour le cœur et les poumons.
  • Lorsqu’elle est reniflée, elle peut provoquer une perte de l’odorat, des saignements de nez (épistaxis), des difficultés à avaler, un enrouement, une irritation de la muqueuse nasale pouvant conduire à une inflammation chronique.
  • La prise orale peut provoquer une gangrène intestinale sévère accompagnée d’une diminution du flux sanguin.
  • Les utilisateurs de cocaïne par voie intraveineuse peuvent avoir des réactions allergiques, soit à la cocaïne elle-même, soit à certains des additifs présents dans la cocaïne de rue. La cocaïne dans la rue est rarement pure et il est pratiquement impossible de savoir quels composants peuvent être présents, certaines combinaisons pouvant même entraîner la mort.

L’impact de la cocaïne sur la santé

La cocaïne peut altérer certaines fonctions soit à court terme, soit après plusieurs années d’utilisation, notamment psychologiquement.

Conséquences à court terme de la consommation de cocaïne

Elle provoque les éléments suivants :

  • Vision floue, ce qui présente un danger lors de l’exécution de tâches précises.
  • Diminution du temps de réaction d’une personne. 
  • Altération du jugement, qui peut avoir des conséquences sur la santé (accidents, traumatismes, négligence).

La cocaïne est le plus souvent consommée avec de l’alcool, ce qui peut être très dangereux. Les deux substances perturbent l’attention et les réflexes d’un individu, ce qui peut doubler le risque s’il décide de prendre le volant. De plus, des recherches ont montré que lorsque la cocaïne est combinée à de l’alcool, le corps les transforme en cocaéthylène. Les effets du cocaéthylène persistent plus longtemps et sont plus toxiques que ceux de chaque substance prise isolément. Il est important de noter qu’un mélange de cocaïne et d’alcool est la combinaison mortelle la plus courante.

Une personne dépendante à la cocaïne avec une vision floue conduit malgré un temps de réaction réduit.

Conséquences à long terme de la consommation de cocaïne 

Au fil du temps, la cocaïne peut avoir des effets très graves sur le cerveau. Plus une personne consomme de cocaïne, plus ces symptômes apparaîtront rapidement et plus ils seront graves.

  • Des modifications dans le centre de prise de décision du cerveau apparaissent, entraînant des changements, pour la plupart permanents, relatifs à des compétences cognitives importantes. Cela peut devenir un cercle vicieux, car les cocaïnomanes tendront à prendre des décisions qui leur sont préjudiciables et qui leur permettent de maintenir leur consommation.
  • Apparaissent aussi des changements dans la réaction face au stress, ce qui peut provoquer des sautes d’humeur rapides et d’autres symptômes lorsqu’une personne est stressée. La consommation de cocaïne devient la réponse standard au stress.
  • D’un point de vue social, les relations familiales, scolaires ou professionnelles se dégradent .
  • Des problèmes financiers importants sont également fréquents.

La crise de manque de cocaïne

L’adaptation du cerveau à une drogue, également appelée neuroadaptation, est très rapide avec la cocaïne et peut facilement affecter les jeunes et les faire basculer dans la dépendance.

 Essayer d’arrêter de consommer de la cocaïne entraîne divers symptômes. Lorsqu’une crise de manque survient, le flux des bonnes sensations liées aux neurotransmetteurs extatiques s’interrompt, et la dépression et un sentiment de perte prévalent. Beaucoup ont des pensées suicidaires lorsqu’ils s’abstiennent de cocaïne.

Il est essentiel de lutter contre la dépendance à la cocaïne dès que possible. Une crise de manque de cocaïne ne provoque pas de symptômes visibles comme c’est le cas avec l’héroïne, il n’y a pas par exemple de vomissements ou de frissons. Mais il reste très difficile de faire face à la crise de manque de cocaïne sans aide professionnelle en raison de tous les effets psychologiques.

Traitement de la dépendance à la cocaïne à la clinique VIP Vorobjev

Pour ceux qui cherchent un traitement de la dépendance à la cocaïne, la clinique offre plusieurs options de traitement.

La restauration biochimique, un aspect essentiel de la guérison, est l’une d’entre-elles.. Elle traite les déséquilibres biochimiques et neurochimiques du cerveau et de l’organisme que génère l’abus de cocaïne.

Les patients suivront également une psychothérapie dans le cadre de leur traitement. Celle-ci vise à réparer les dommages psychologiques causés par des années d’abus de cocaïne. Des médicaments sont aussi utilisés pour rendre les symptômes d’une crise de manque plus supportables.

Le traitement de la dépendance à la cocaïne comprend par ailleurs un régime spécial établi après des tests de laboratoire approfondis. Des compléments alimentaires comprenant des vitamines, des minéraux, des acides aminés et plus encore sont proposés pour rétablir l’équilibre biochimique.

Nous encourageons les membres de la famille et les proches à participer au programme. La cocaïne n’affecte pas seulement le toxicomane mais aussi son entourage. De plus, le soutien des proches est déterminant dans le cheminement vers une vie retrouvée.

Nous nous concentrons particulièrement sur la participation de nos patients à un programme complet de prévention des rechutes. En effet, le défi du traitement de la dépendance à la cocaïne n’est pas seulement la désaccoutumance, mais aussi activités quotidiennes normales après l’arrêt réussi de la consommation.

La famille se retrouve pour la première fois depuis que la dépendance à la cocaïne a perturbé lsa dynamique.

Étapes du traitement de la dépendance à la cocaïne

La phase de diagnostic est le préalable indispensable du programme de traitement de la dépendance à la cocaïne. Il comprend entre autres des tests sanguins et des tests psychologiques.

Le cœur du programme de soins est la lutte contre la dépendance psychologique. On a pour cela recours à la correction pharmacologique, la thérapie de l’information et la physiothérapie.

Pendant le temps passé dans le centre de traitement de la dépendance, l’état psychologique se stabilise, les symptômes tels que la dépression et les envies de drogue sont éliminés, et le sommeil et l’appétit s’améliorent. D’autres techniques thérapeutiques sont proposées, comme la psychothérapie de groupe, le yoga, le massage, l’exercice, la méditation, etc.

La sortie est suivie d’une phase ambulatoire d’un an pour le traitement des conséquences à long terme de la consommation de cocaïne. Les patients reçoivent des instructions et des prescriptions, qui doivent être observées. Chaque mois, les patients reviennent à la clinique ou consultent notre équipe d’experts médicaux pour faire face aux difficultés éventuelles.

Les étapes du traitement sont les suivantes :

  1. Le diagnostic est la phase préalable au traitement. Il est destiné à évaluer l’état physique et psychologique du patient. L’examen diagnostique standard comprend des analyses médicales de sang et d’urine, un ECG et un examen de médecine interne. Il comprend également les psychodiagnostics, qui sont des tests destinés à évaluer le degré de dépendance, l’existence d’autres états mentaux, ainsi que la motivation du patient pour le traitement.

Après les résultats du diagnostic, une stratégie de traitement est élaborée. Si les tests révèlent des facteurs aggravants tels que des facteurs de risque ou des comorbidités, alors de nouveaux tests peuvent être nécessaires et le traitement est restructuré sur la base de ces derniers.

  1. La phase suivante est le traitement proprement dit, à base de perfusions et de traitement NeuroJet. Les perfusions comprennent des multivitamines, des minéraux et des acides aminés qui agissent pour améliorer l’état et la force du patient. NeuroJet est un appareil qui envoie des ondes électriques légèrement vibrantes dans les articulations du cou pour réguler les niveaux de dopamine et d’endorphine, ce qui aide à surmonter les premières étapes d’une crise de manque. Son utilisation est totalement indolore.
  1. L’étape suivante vise à éliminer le besoin inconscient de cocaïne grâce à une thérapie de l’information. Le patient est placé dans un sommeil médicalisé et reçoit une stimulation audio-visuelle pendant plusieurs heures à l’aide d’écouteurs et de lunettes spéciales. L’état inconscient aide à surmonter le blocage mental et les excuses.
  1. L’hypnothérapie utilise l’inconscient du patient pour atteindre la racine de la dépendance. Ceci est utile pour les patients qui commencent à perdre leur motivation à mi-chemin du traitement.
  1. La psychothérapie, l’éducation et le yoga visent à la récupération psychologique et aident le toxicomane à construire un mécanisme de défense contre la drogue. La psychothérapie peut également inclure des séances de groupe.
  1. Un physiothérapeute ajoute ses services à toutes les autres thérapies. Cela aide à soutenir le corps et à soulager le stress lors du processus de désintoxication de la cocaïne.
  1. La thérapie par aversion utilise des médicaments pour créer une aversion à la cocaïne et créer une nouvelle barrière à l’abus de drogues.
  1. Après tout cela, l’état du patient est évalué et comparé à l’état initial, afin d’évaluer les résultats obtenus.
  1. Un programme de réadaptation d’un an pour la dépendance à la cocaïne commence dès la sortie du patient de la clinique. Il comprend des examens mensuels permettant le suivi de l’état du patient et la réponse à d’éventuelles préoccupations ou questions.

Le programme de la clinique VIP Vorobjev comprend aussi le transport du patient de la gare ou de l’aéroport à la clinique, ainsi que son retour après le traitement. Si nécessaire, les personnes venant de pays étrangers peuvent être aidées pour obtenir un visa. Les patients sont traités comme des patients hospitalisés et placés dans des chambres confortables pour assurer un bon séjour.

Tous les médecins sont diplômés, qu’ils soient anesthésistes, psychiatres ou psychologues, et ont chacun entre 10 et 25 ans d’expérience. Les agents de santé de la clinique sont à la disposition des patients jour et nuit, tous les jours de la semaine. La clinique emploie plus de 60 personnes, avec un gardien de sécurité. La clinique dispose également d’une vidéosurveillance.

Arrêter la cocaïne peut s’avérer très difficile, mais c’est indispensable pour retrouver une existence sans stress et une vie sociale et financière saine. La première étape est toujours la plus difficile, mais la clinique VIP Vorobjev peut vous faciliter la tâche.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le traitement de la dépendance et la prévention des rechutes, planifiez une consultation en ligne gratuite et confidentielle pour discuter des options de traitement et des différents résultats escomptés avec un spécialiste de la clinique >>>

Vous obtiendrez des réponses aux questions suivantes :

  1. Comment la dépendance sera-t-elle traitée dans votre cas ? 
  2. Le traitement aidera-t-il à éliminer l’envie de cocaïne et à prévenir les rechutes ? 
  3. Combien coûte le programme et combien de temps dure-t-il ?

Questions fréquentes

Sous quelles formes se présente la cocaïne ?

La cocaïne se présente sous trois formes principales lorsqu’elle est vendue dans la rue. Il peut s’agir de cocaïne normale, ce à quoi la plupart des gens pensent. Il peut aussi s’agir de crack sous forme de grumeaux ou de « cailloux », qui est généralement fumé. Ensuite, il y a la cocaïne free base, qui est également fumée, mais qui est extrêmement inflammable et dangereuse. La dépendance au crack est particulièrement dangereuse car c’est une drogue moins chère et plus facile à obtenir. On sait aussi que les personnes dépendantes au crack ont ​​des conséquences plus graves.  

Comment la cocaïne peut-elle être utilisée ?

La cocaïne ne peut être fumée que sous forme de crack ou de free base. Elle peut être injectée sous la forme de speedball. Cette forme rend la détection plus facile car elle nécessite des accessoires. Cela facilite la recherche d’accessoires pouvant indiquer une consommation de drogue. Enfin, elle peut être “sniffée”.  

Une overdose de cocaïne est-elle possible ?

Oui c’est le cas. Elle peut provoquer des symptômes tels que transpiration, tremblements, convulsions, insuffisance respiratoire, coma et même entraîner la mort si aucune aide n’est obtenue. 

Publié le septembre 13, 2021,
L’équipe de la clinique Dr Vorobjev

Clinique pour les dépendances Dr Vorobjev

Le contrôle de votre vie et des attentes réelles de vos défis quotidiens sont essentiels pour réduire le stress.

— Josh Billings

Derniers articles du blog

  • Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    La désintoxication à l’héroïne est une étape très importante dans le traitement des toxicomanes. L’héroïne est la plus ancienne substance psychoactive connue. Même les Sumériens consommaient du pavot, à partir duquel est obtenue l’héroïne. L’effet initial qu’elle procure est indiqué par son nom lui-même, qui littéralement en leur langue signifie “bonheur”. Le pouvoir magique du

    Lire plus
  • Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    La dépendance à Internet est une maladie des temps modernes. Le XXIème siècle est caractérisé par les téléphones portables, Internet et les réseaux sociaux. Certes, ils nous ont beaucoup facilités la vie. En un seul clic, nous pouvons trouver les informations dont nous avons besoin. Nous effectuons maintenant nos tâches professionnelles même en dehors du

    Lire plus
Call Now Button