L’Ibogaïne fait partie des  méthodes modernes de traitement des maladies de dépendance.

La dépendance à l’héroïne, cocaïne et à d’autres substances psychoactives est devenu un problème de santé mondial du XXIème siècle. En fait, elle est devenue un modèle de comportement, en particulier pour les jeunes générations. Étant donné qu’ils considèrent qu’il existe une différence entre les drogues légères et les drogues dures, les adolescents estiment que fumer de la marijuana est une tendance cool. Malheureusement, la curiosité et le désir de plaire à leur pairs se transforme rapidement en une utilisation d’opiacés plus puissants.

Cependant, la consommation de drogues n’est pas uniquement liée à la population plus jeune. De plus en plus de gens d’affaires consomment diverses drogues, de manière récréative, les week-ends. Bien que cette utilisation sporadique ne soit apparemment pas dangereuse, elle conduit, au fil du temps, à un état chronique ayant de nombreuses conséquences. Il ne faut pas oublier la croissance de plus en plus développée de la dépendance médicamenteuse. Elle débute le plus souvent comme un moyen de sortir d’une situation difficile. Bien qu’il ne soit pas rare que des benzodiazépines et d’autres psychostimulants soient associés à des substances illicites.

La situation défavorable est davantage accentuée par le fait que, seulement une personne sur 10 consulte pour suivre un traitement de la dépendance. La raison en est le manque de motivation pour abandonner les habitudes ancrées, mais aussi la peur des effets négatifs qui se produisent lors de la crise d’abstinence. Heureusement, le  traitement de la dépendance par l’Ibogaïne a été mis au point, rendant le processus complètement indolore et considérablement plus court par rapport aux autres traitements.

L’Ibogaïne est connue depuis longtemps   

Dès les temps anciens, la tribu africaine Bwiti connaissait le pouvoir de l’Ibogaïne ou de la plante Iboga à partir de laquelle cette substance est extraite. Elle l’utilisait dans les rites spirituels, de rencontre avec les esprits des ancêtres, le Soleil et la Lune. Elle faisait partie intégrante de l’introduction des jeunes dans le monde des adultes, ainsi que des préparations à la chasse, en aidant à aiguiser les sens.

L’Ibogaïne a été utilisée pour la première fois par les chercheurs français et belges, qui ont observé les cérémonies spirituelles africaines au cours de la seconde moitié du XIXème siècle. Ce qui a conduit à une tentative de synthèse scientifique en 1901, mais qui n’a été achevée qu’en 1961 par le chimiste Georges Büchi.

Ibogain
Initialement, la substance était commercialisée en France sous le nom “Lambarène” en tant que stimulant. Étant donné que sa consommation ayant causée des décès, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré l’Ibogaïne dangereuse et illégale. Il a été démontré par la suite que ce ne fut pas l’utilisation de la substance elle-même qui a conduit aux décès, mais une utilisation combinée avec les narcotiques.

Le traitement de la dépendance par l’Ibogaïne a été mise au point grâce à Howard Lotsof. Ce cinéaste, avec cinq de ses amis, a découvert par hasard l’effet étonnant de cette plante africaine, jusqu’alors inconnu. En effet, cette nouvelle substance, au lieu d’agir comme un stupéfiant, avait réussi en 36 heures à éliminer le désir et les symptômes de la crise de manque.

Comment l’Ibogaïne agit-elle ?

Dans le corps, l’Ibogaïne est métabolisée en noribogaïne. C’est ce principe actif qui agit au niveau des centres du cerveau qui créent la dépendance. Autrement dit, il permet la production naturelle de la sérotonine et de la dopamine, qui étaient jusque-là sous l’influence de drogues. Cela élimine le besoin d’une nouvelle dose de drogue.

En seulement un traitement, le patient est complètement rétabli et remis dans l’état dans lequel il avait été avant la dépendance. Par conséquent, il retrouve ses émotions, les sens du goût et de l’odorat qu’il avait perdu, et rétablit l’équilibre perturbé non seulement au niveau du cerveau, mais du corps entier.

En même temps, l’Ibogaïne agit comme une psychothérapie. Grâce à l’introspection, le patient parvient à pénétrer dans sa conscience et à faire face aux conflits émotionnels non résolus qui ont conduit au problème de dépendance. Il n’est donc pas surprenant qu’après le premier traitement par l’Ibogaïne, le raisonnement destructif soit remplacé par le désir d’un mode de vie sain.

Traitement de la dépendance psychique par l’Ibogaïne

L’Ibogaïne est aujourd’hui utilisée exclusivement pour le traitement des maladies de dépendance. Avant tout, pour traiter les personnes dépendantes à la cocaïne, héroïne et aux autres opiacés, mais aussi pour le traitement de l’alcoolisme. Il a également été démontré qu’il avait un effet positif sur des problèmes psychiques tels que la dépression et le trouble de stress post-traumatique. Il montre également un potentiel dans le traitement de la maladie de Parkinson et de l’hépatite C, car il stimule la formation de nouveaux neurones.

Le traitement par l’Ibogaïne est également possible chez nous. La clinique VIP Vorobjev se distingue des autres centres par l’utilisation des méthodes de pointe, dont le traitement par l’Ibogaïne. Sur la base d’un diagnostic détaillé, les médecins et les psychothérapeutes de renommée mondiale déterminent un programme de traitement individuel. Chaque traitement est effectué dans des conditions hospitalières rigoureusement contrôlées et sous la supervision d’un personnel expérimenté travaillant depuis de nombreuses années avec l’Ibogaïne. Ce qui garantit un succès supplémentaire de la rééducation. Ceci est confirmé par les résultats qui montrent que plus de 90% des patients sont complètement guéris sans rechutes.

Pour faciliter le traitement, la clinique VIP Vorobjev propose un hébergement luxueux offrant non seulement le confort, mais également la discrétion pendant le séjour. Elle dispose également d’un salon de 200 m², d’une salle de sport, d’une piscine, d’un jacuzzi et d’un pavillon d’été. Ainsi, les patients peuvent, à tout moment, s’amuser et se détendre.

Ibogain
La prise en charge des patients ne s’arrête pas avec leur sortie de l’hôpital. Mais bénéficient d’un soutien complet après le traitement, qui comprend des contrôles médicaux ainsi qu’une aide en cas d’éventuels moments difficiles.

Libérez-vous de la dépendance, contactez la clinique VIP Vorobjev, car elle est votre chance pour une nouvelle vie.

 

Laisser votre commentaire