La désintoxication ultra-rapide des opiacés – comment fonctionne-t-elle | Clinique Dr Vorobjev
  • Srpski jezik
  • Engleski jezik
  • Francuski jezik
  • Nemački jezik
  • Ruski jezik
  • Španski jezik
  • Italijanski jezik
  • Bugarski jezik
  • Grčki jezik
  • Araapski jezik
  • Iranski jezik
  • Albanski jezik
Menu
Menu

septembre 13, 2021

 

Opiacés 

Lorsqu’un individu essaie soudainement d’arrêter de prendre des opiacés sans aide médicale, l’apparition d’une crise de manque conduit très souvent à une rechute. Toute personne dépendante qui a essayé de se sevrer seule de la drogue peut témoigner que le processus peut être très douloureux et dangereux. 

Les symptômes de la crise peuvent être atténués par l’utilisation de drogues opioïdes synthétiques telles que la méthadone ou la buprénorphine, mais les programmes de désintoxication qui incluent cette substitution d’opioïdes présentent deux inconvénients importants. Premièrement, ils augmentent la durée de la désintoxication, ce qui rend souvent tout le processus de récupération épuisant. Deuxièmement, ils impliquent l’utilisation d’autres opioïdes. Ces deux facteurs augmentent les chances que la personne dépendante recommence rapidement à consommer de la drogue.   

Ce n’est pas le cas d’une procédure telle que la désintoxication ultra-rapide des opioïdes (UROD) qui utilise les médicaments de la dernière génération pour rendre le processus de désintoxication moins nocif pour l’organisme du patient, tout en éliminant les symptômes d’une crise de manque. Sa popularité dans le monde augmente car elle contraste avec le taux de rechute élevé associé aux méthodes de désintoxication plus traditionnelles.  

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur la procédure UROD et découvrir pourquoi elle est si efficace en tant que méthode de désintoxication des drogues. Cet article traite aussi des risques potentiels de cette procédure, ainsi que des mesures à prendre une fois le processus de désintoxication terminé.   

Dispositifs médicaux dans le centre de traitement de la dépendance, pour le diagnostic et pendant le traitement.

La différence entre UROD et ROD

La désintoxication ultra-rapide des opiacés (UROD) a de nombreuses similitudes avec la  désintoxication rapide des opiacés (ROD). Les principales différences sont la vitesse du processus et la plus grande possibilité d’éliminer les symptômes de la crise de manque lors du sevrage.

Dans la procédure de désintoxication rapide des opioïdes, le patient reçoit des médicaments pour accélérer la désintoxication et des médicaments pour aider à soulager les symptômes de sevrage, et parfois des sédatifs légers ou même puissants. 

Dans la procédure de désintoxication ultra-rapide des opioïdes, les patients sont généralement placés sous anesthésie afin qu’ils soient complètement inconscients, puis ils reçoivent des bloqueurs d’opioïdes qui forcent l’organisme à se débarrasser de la drogue.  Après le réveil, les patients ressentent des symptômes significativement moins prononcés de crise de manque.

Les deux méthodes de désintoxication aident le corps à se libérer des opioïdes très rapidement, rendant la crise de manque moins insupportable, mais l’UROD se distingue par sa plus grande rapidité et sa nature totalement indolore. 

Prenez rendez-vous pour une consultation en ligne gratuite afin d’apprendre comment se désintoxiquer de manière sûre et indolore >>>

Procédure de désintoxication ultra-rapide

Une personne dépendante aux opiacés pendant la procédure UROD.

Avant le début de la procédure, les patients passent les tests diagnostiques nécessaires à l’évaluation de leur état physique et psychique, afin de s’assurer qu’ils soient des candidats appropriés pour une UROD. Ce n’est que lorsque la procédure est considérée comme pertinente pour le patient qu’une désintoxication est effectuée. 

La popularité de la désintoxication ultra-rapide des opioïdes repose sur la rapidité de la procédure, l’absence de symptômes de crise de manque et l’absence des douleurs qui accompagnent les désintoxications progressives. 

Avec une désintoxication ultra-rapide, le patient est placé sous anesthésie générale et reçoit un antagoniste des opioïdes. Les antagonistes des opioïdes agissent en se liant aux récepteurs opioïdes. Cela bloque les effets des opioïdes et ne génère pas d’effet euphorisants, contrairement aux agonistes des opioïdes, qui eux activent les récepteurs opioïdes dans le cerveau.  

La naltrexone et la naloxone font toutes deux partie des antagonistes des opioïdes utilisés dans le traitement du sevrage. Ainsi, la naltrexone bloque efficacement les effets de l’héroïne et d’autres opioïdes par inhibition des récepteurs, mais comme ce médicament n’a pas d’effet agoniste des opioïdes, il ne peut pas entraîner de dépendance.

Le processus de désintoxication ultra-rapide a lieu sous narcose. La plupart des symptômes de la crise de manque surviennent alors que le patient est sous anesthésie et il ne ressent donc aucune douleur ou inconfort. L’anesthésie dure 6 à 8 heures, et cette procédure est souvent répétée deux ou trois fois.  

Pendant tout le processus de désintoxication, le patient est surveillé 24 heures sur 24, afin de suivre son état et de conduire la thérapie de la manière la plus sûre. 

La désintoxication ultra-rapide aux opioïdes est un choix approprié pour de nombreuses personnes dépendantes. La procédure est souvent choisie par des personnes qui, de manière indépendante, sans aide médicale, ont essayé d’arrêter de prendre des opiacés, mais qui ont subi de graves changements psychiques et physiques les ayant finalement amenés à rechuter. 

Voici quelques-uns des symptômes désagréables et des risques qui accompagnent l’auto-désintoxication : 

  • Symptômes grippaux
  • Diarrhées et douleurs gastro-intestinales
  • Insomnie
  • Anxiété
  • Accélération du rythme cardiaque et hypertension artérielle
  • Envie irrésistible de la drogue

Les symptômes du sevrage des opioïdes peuvent être intenses et impossibles à supporter, ce qui augmente le risque de rechute. 

Que se passe-t-il après la désintoxication ?

La désintoxication ultra-rapide aide les patients à traverser les pires symptômes d’une crise de manque puisqu’ils sont sous anesthésie. De ce fait, lorsque le patient se réveille, les symptômes physiques de la crise ont généralement disparu. Même si certains symptômes persistent au réveil, leur intensité est considérablement réduite et peut être facilement contrôlée avec des analgésiques non opioïdes.

Un professionnel de la santé évalue l’état du patient après le traitement.

À la fin du processus, le patient est susceptible de subir un examen médical et psychique pour évaluer son état et s’assurer que la drogue a bien été éliminée de son corps. Le soutien après le traitement et les visites ultérieures à la clinique sont fortement recommandés et sont importants pour la suite de la rémission du patient. Les visites peuvent comprendre des conseils et un soutien psychosocial, ainsi que la prescription de certains médicaments. 

L’UROD présente-t-elle des risques ?

Il y a peu de risques avérés de la procédure d’UROD, mais des effets secondaires sont toujours possibles comme lors de toute intervention médicale. 

Pendant que le patient est inconscient ou au réveil, il peut présenter, selon le cas : 

  • De la transpiration
  • Des nausées
  • Des douleurs musculaires
  • Une accélération du rythme respiratoire ou d’autres troubles respiratoires
  • Du délire ou de la confusion

Habituellement, ces effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes et leur sévérité n’est pas comparable à celle des symptômes d’une crise de manque ressentis avec un traitement autre que l’UROD.

Taux de réussite et efficacité

La désintoxication ultra-rapide des opioïdes est destinée aux patients qui souhaitent se libérer le plus rapidement possible de la dépendance aux opioïdes, sans les symptômes pénibles d’une crise de manque. 

Elle présente un taux élevé de succès, car des études montrent que plus de 75 % des patients qui ont subi le traitement avec l’UROD n’ont pas rechuté après 2 ans. De plus, la procédure est indolore, rapide, et offre les meilleures chances pour les individus d’éviter les symptômes physiques et psychiques sévères d’une crise de manque liée au sevrage. 

Si vous voulez en savoir plus sur le traitement de la dépendance et comment éviter les rechutes, demandez une consultation en ligne gratuite et confidentielle. Vous discuterez des options de traitement et des différents résultats escomptés avec un spécialiste de la clinique >>>

Vous pourrez obtenir une réponse aux questions suivantes :

  1. Comment se déroulerait la procédure dans votre cas ?
  2. Le traitement aidera-t-il à réfréner les pulsions et à prévenir les rechutes ?
  3. Combien coûte le programme et combien de temps dure-t-il ?

De nombreuses personnes dépendantes craignent la crise de manque, mais avec une désintoxication ultra-rapide des opioïdes, ils peuvent l’éviter complètement. Si vous ou l’un de vos proches êtes déterminés à obtenir l’aide dont vous avez besoin, contactez-nous dès aujourd’hui pour éviter des souffrances inutiles et reprendre une vie saine.

Questions fréquentes

À quelles drogues s’applique la procédure UROD ?

La désintoxication ultra-rapide des opioïdes peut être utilisée pour traiter la dépendance aux opiacés tels que la morphine et l’héroïne, ainsi que les opioïdes synthétiques. L’UROD convient aux patients dépendants de longue durée à la méthadone, au sulfate de morphine, à l’oxycontin et au substitol. 

Existe-t-il des contre-indications à la désintoxication ultra-rapide des opioïdes ?

Bien que peu de risques associés à cette procédure aient été rapportés, des effets secondaires sont toujours possibles, comme pour toute intervention médicale. Avant d’appliquer le traitement, une série de tests diagnostiques sera réalisée pour s’assurer que vous êtes un candidat approprié pour le traitement. 

Comment vais-je me sentir pendant le traitement ?

Vous serez sous anesthésie, ce qui signifie que vous ne ressentirez pas les symptômes d’une crise de manque. L’UROD rend le processus de désintoxication plus agréable et permet d’éviter les manifestations les plus douloureuses du sevrage. Après le réveil, vous pouvez ressentir des nausées, de la confusion, de la transpiration, des douleurs musculaires ou une augmentation du pouls pendant une courte période, mais ces effets secondaires devraient disparaître d’eux-mêmes assez rapidement.  

Questions fréquentes

L’ibogaïne est-elle dangereuse ?

La thérapie à l’ibogaïne pour le traitement de la dépendance est totalement sûre si on utilise une dose correctement calculée, mais la procédure doit être supervisée par une équipe de médecins dans un établissement médical strictement contrôlé.  

L’ibogaïne seule peut-elle guérir la dépendance ?

 La thérapie à l’ibogaïne est une partie importante du traitement de la dépendance, mais afin d’obtenir les meilleurs résultats, un traitement complet comprenant une désintoxication, une pharmacothérapie et une psychothérapie est recommandé. 

Le traitement par l’ibogaïne est-il indolore ?

 Oui, le traitement par l’ibogaïne est indolore. Ses effets se font ressentir le plus au cours des 6 premières heures après l’administration de l’ibogaïne. De plus, des effets légers peuvent être ressentis jusqu’à 5 jours après le traitement.

Combien de temps dure la procédure à l’ibogaïne ?

Bien que la procédure dure 5 jours, même après cette période, les patients restent en contact avec nos psychologues pendant 12 mois. Au cours de cette période qui suit la sortie, les patients bénéficient d’examens mensuels réguliers permettant un ajustement du traitement selon les besoins. 

Publié le septembre 13, 2021,
L’équipe de la clinique Dr Vorobjev

Clinique pour les dépendances Dr Vorobjev

Le contrôle de votre vie et des attentes réelles de vos défis quotidiens sont essentiels pour réduire le stress.

— Josh Billings

Derniers articles du blog

  • Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    La désintoxication à l’héroïne est une étape très importante dans le traitement des toxicomanes. L’héroïne est la plus ancienne substance psychoactive connue. Même les Sumériens consommaient du pavot, à partir duquel est obtenue l’héroïne. L’effet initial qu’elle procure est indiqué par son nom lui-même, qui littéralement en leur langue signifie “bonheur”. Le pouvoir magique du

    Lire plus
  • Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    La dépendance à Internet est une maladie des temps modernes. Le XXIème siècle est caractérisé par les téléphones portables, Internet et les réseaux sociaux. Certes, ils nous ont beaucoup facilités la vie. En un seul clic, nous pouvons trouver les informations dont nous avons besoin. Nous effectuons maintenant nos tâches professionnelles même en dehors du

    Lire plus
Call Now Button