Traitement de la dépendance à la méthadone et au substidol ||Vip Vorobjev
  • Srpski jezik
  • Engleski jezik
  • Francuski jezik
  • Nemački jezik
  • Ruski jezik
  • Španski jezik
  • Italijanski jezik
  • Bugarski jezik
  • Grčki jezik
  • Araapski jezik
  • Iranski jezik
  • Albanski jezik
Menu
Menu

La méthadone appartient aux drogues synthétiques et conduit à la dépendance, qui est un problème médical et social sérieux.

Cet opioïde synthétique a de forts effets analgésiques qui sont généralement associés au traitement de la dépendance à l’héroïne.

La production de méthadone a commencé en Allemagne en 1937 et elle a été utilisée pendant 20 ans comme puissant analgésique pour le traitement de la douleur chronique sévère. La structure chimique de cette substance diffère de celle des opiacés naturels et son effet est plus similaire à celui de la morphine ou de l’héroïne, mais son effet dure beaucoup plus de temps, de 24 à 36 heures. La méthadone présente les mêmes caractéristiques que les autres opioïdes et est le plus souvent utilisée dans la thérapie TSO (traitement de substitution aux opiacés) pour remplacer l’héroïne ou les opiacés analgésiques (Vicodin, Oxycontin, Percocet) en cas de dépendance.

Par rapport aux autres opiacés, la méthadone provoque moins d’euphorie et, par conséquent, des doses plus faibles sont efficaces pour soulager les symptômes de crises de manque et du désir de la substance. Cependant, si une dose plus élevée est prise, l’effet euphorique et la sensation de bien-être sont perceptibles, mais ils sont beaucoup plus atténués par rapport à l’héroïne.

Le principal problème est que la méthadone est très dangereuse et entraîne une dépendance psychique et physique. La crise de manque de la méthadone est plus difficile que toutes celles aux autres opioïdes qu’elle substitue.

Une personne dépendante à l’héroïne peut passer à la méthadone pour éviter les symptômes de crises de manque, mais cela est très problématique, car il arrive souvent que les gens remplacent un type de dépendance par un autre, ce qui rend le traitement à la méthadone très controversé.

La méthadone appartient aux drogues synthétiques et conduit à la dépendance, qui est un problème médical et social sérieux.

Cet opioïde synthétique a de forts effets analgésiques qui sont généralement associés au traitement de la dépendance à l’héroïne.

La production de méthadone a commencé en Allemagne en 1937 et elle a été utilisée pendant 20 ans comme puissant analgésique pour le traitement de la douleur chronique sévère. La structure chimique de cette substance diffère de celle des opiacés naturels et son effet est plus similaire à celui de la morphine ou de l’héroïne, mais son effet dure beaucoup plus de temps, de 24 à 36 heures. La méthadone présente les mêmes caractéristiques que les autres opioïdes et est le plus souvent utilisée dans la thérapie TSO (traitement de substitution aux opiacés) pour remplacer l’héroïne ou les opiacés analgésiques (Vicodin, Oxycontin, Percocet) en cas de dépendance.

Par rapport aux autres opiacés, la méthadone provoque moins d’euphorie et, par conséquent, des doses plus faibles sont efficaces pour soulager les symptômes de crises de manque et du désir de la substance. Cependant, si une dose plus élevée est prise, l’effet euphorique et la sensation de bien-être sont perceptibles, mais ils sont beaucoup plus atténués par rapport à l’héroïne.

Le principal problème est que la méthadone est très dangereuse et entraîne une dépendance psychique et physique. La crise de manque de la méthadone est plus difficile que toutes celles aux autres opioïdes qu’elle substitue.

Une personne dépendante à l’héroïne peut passer à la méthadone pour éviter les symptômes de crises de manque, mais cela est très problématique, car il arrive souvent que les gens remplacent un type de dépendance par un autre, ce qui rend le traitement à la méthadone très controversé.

C’est une grande déception lorsqu’une personne devient dépendante de quelque chose qui était censé l’aider à surmonter sa dépendance.

Les signes de dépendance à la méthadone. Cette substance peut être consommée de plusieurs manières :

– Utilisation de méthadone en association avec de l’héroïne ;
– Utilisation de la méthadone en association avec d’autres médicaments ou avec l’alcool ;
– Mentir aux médecins sur les symptômes de la crise de manque afin d’obtenir des doses plus élevées de méthadone ;
– Utilisation de méthadone à des doses plus élevées que celles prescrites ;
– Achat de la méthadone dans la rue.

Lors du traitement de la dépendance, la méthadone est administrée par voie orale. Elle peut également être injectée par voie intraveineuse pour produire des effets plus puissants. Les symptômes typiques associés à l’intoxication aux opioïdes chez les toxicomanes sont les suivants : sensation de confort intérieur, relaxation, chaleur, somnolence, sensation de poids agréable dans le corps, séparation émotionnelle, baisse de la température corporelle, baisse de la pression artérielle, ralentissement du rythme cardiaque et de la respiration.

Les symptômes de l’utilisation à long terme de la méthadone sont les suivants : éruption cutanée, démangeaisons, transpiration excessive, crises de colère, douleurs musculaires et articulaires, crampes d’estomac, nausées, obésité, constipation chronique, cycles menstruels irréguliers, diminution du désir sexuel et des caries.

Le traitement de la dépendance à la méthadone

Le premier pas vers le traitement de la dépendance à la méthadone est le désir de la personne dépendante de se défaire de la substance et la perception qu’elle ne peut pas le faire seule. Le moyen le plus efficace de procéder à la désintoxication à la méthadone consiste à s’adresser à un hôpital spécialisé dans le traitement de ces maladies.

Lorsqu’il s’agit de la désintoxication à la méthadone, il existe deux variantes. La première implique une réduction progressive des doses sous surveillance médicale. Cette méthode de désintoxication est assez longue, douloureuse et souvent infructueuse en raison de la gravité des symptômes des crises de manque qui se produisent lorsque le niveau de méthadone est réduit à un certain niveau.

Une autre option de désintoxication est la désintoxication rapide des opioïdes (ROD). La désintoxication rapide est, pour de nombreuses personnes, une phase indispensable pour se remettre de la dépendance à la méthadone. À l’aide de ROD, le nettoyage de l’organisme des opioïdes est réalisé à l’aide de la Nalaxone et du Naltrexone.

Sous anesthésie et au cours de la procédure (qui dure de 6 à 8 heures), la personne dépendante ne présente aucun symptôme de crises de manque, ceux-ci peuvent persister au réveil mais avec une intensité nettement réduite. Il est donc considéré que la désintoxication rapide réduit considérablement le temps de récupération par rapport au processus traditionnel et est également plus confortable et mieux supportée.

Les connaissances et l’expérience de notre personnel médical spécialisé, de médecins agréés, d’anesthésistes et d’infirmières nous permettent de mener à bien une désintoxication rapide des opioïdes et de traiter efficacement la dépendance à la méthadone depuis plus de 15 ans.

Envoyez-nous un message

Nous vous contacterons bientôt!

Clinique pour les dépendances Dr Vorobjev

Le contrôle de votre vie et des attentes réelles de vos défis quotidiens sont essentiels pour réduire le stress.

— Josh Billings

Derniers articles du blog

    • 12/02/2020
    Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    La désintoxication à l’héroïne est une étape très importante dans le traitement des toxicomanes. L’héroïne est la plus ancienne substance psychoactive connue. Même les Sumériens consommaient du pavot, à partir duquel est obtenue l’héroïne. L’effet initial qu’elle procure est indiqué par son nom lui-même, qui littéralement en leur langue signifie “bonheur”. Le pouvoir magique du

    Lire plus
    • 25/12/2019
    Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    La dépendance à Internet est une maladie des temps modernes. Le XXIème siècle est caractérisé par les téléphones portables, Internet et les réseaux sociaux. Certes, ils nous ont beaucoup facilités la vie. En un seul clic, nous pouvons trouver les informations dont nous avons besoin. Nous effectuons maintenant nos tâches professionnelles même en dehors du

    Lire plus
Call Now Button