Thérapie à l’ibogaïne pour le traitement de la dépendance | Clinique Dr Vorobjev
  • Srpski jezik
  • Engleski jezik
  • Francuski jezik
  • Nemački jezik
  • Ruski jezik
  • Španski jezik
  • Italijanski jezik
  • Bugarski jezik
  • Grčki jezik
  • Araapski jezik
  • Iranski jezik
  • Albanski jezik
Menu
Menu

septembre 13, 2021

 

l’ibogaïne

Aujourd’hui, le traitement à l’ibogaïne est considéré comme une méthode alternative de désintoxication et fait partie intégrante du traitement de la dépendance, en particulier pour les opioïdes. L’ibogaïne agit sur les récepteurs de deux neurotransmetteurs majeurs, la sérotonine et la dopamine. 

Ces neurotransmetteurs sont associés à des sensations de bonheur et de confiance en soi. Les ramener à leur état d’équilibre naturel est une première étape vers une récupération complète, et c’est le principe même de la thérapie à l’ibogaïne. 

Cette thérapie met le patient dans un état où il peut se concentrer sur les causes de la dépendance sans ressentir les symptômes intenses et stressants d’une crise de manque qui accompagnent la plupart des désintoxications aux opioïdes. Même si certains symptômes de la prise d’opiacés persistent après le traitement à l’ibogaïne, ils sont considérablement réduits, deviennent tout à fait tolérables et sont facilement soulagés en 24 heures. 

Dans cet article, vous découvrirez plus de détails sur le traitement à l’ibogaïne, ce qui rend cette substance si utile dans la lutte contre la dépendance, les résultats qu’on peut en attendre et dans quel délai. 

 Qu’est-ce que l’ibogaïne ?

 L’ibogaïne est une puissante substance psychédélique qui est extraite de certaines plantes africaines de la famille des Apocinaceae et qui possède des propriétés hallucinogènes. Issue des racines de l’Iboga, l’Ibogaïne est un alcaloïde naturel que les tribus d’Afrique utilisent depuis des siècles pour des rituels spirituels et tribaux. Bien que trouvant ses origines dans la médecine rituelle africaine, l’ibogaïne s’est aussi avérée être un bon allié dans la lutte contre la dépendance aux opiacés, en particulier à l’héroïne. Ses propriétés anti-opiacées remarquables ont été découvertes accidentellement lorsque H. Lotsof a pris de l’ibogaïne à des fins récréatives en 1962 et a découvert le lendemain matin qu’il n’avait plus aucun désir de drogue. 

Tribus d’Afrique qui utilisent l’ibogaïne lors de leurs rituels.

Depuis lors, l’ibogaïne est connue comme une substance qui a aidé de nombreuses personnes dépendantes dans leur lutte contre la drogue. 

De nombreuses études et recherches scientifiques sur l’ibogaïne montrenet de manière extrêmement convaincante que l’ibogaïne a la capacité d’atténuer de manière significative les symptômes de la crise de manque dans presque tous les cas de toxicomanie. 

Comment l’ibogaïne agit-elle et est-elle efficace ? 

Sur le plan physique, l’ibogaïne a la capacité de réinitialiser le cerveau. Les patients deviennent dépendants des drogues lorsqu’ils s’appuient sur elles pour stimuler les récepteurs chimiques du cerveau. Leur organisme s’habitue tellement aux molécules fournies par les drogues qu’il cesse de les produire naturellement. Quand la personne dépendante essaie d’arrêter la consommation de la drogue, elle se retrouve en déficit de ces molécules et commence à ressentir une douleur physique et un inconfort intense.

Le processus de la transmission synaptique chimique.

L’Ibogaïne se lie à aux récepteurs du cerveau et normalise leur fonction. Ce processus rétablit l’équilibre chimique à des niveaux naturels et peut restaurer la fonction des neurotransmetteurs altérée par la consommation des drogues. L’ibogaïne peut atteindre ces résultats en quelques heures. 

La capacité de l’ibogaïne à agir comme un antagoniste des opioïdes peut s’expliquer par les effets de son métabolite transitoire la noribogaïne. La noribogaïne augmente le niveau de dopamine et de sérotonine dans l’organisme, ce qui procure au patient une sensation de bien-être et bloque les récepteurs cérébraux responsables de l’envie de drogue. L’ibogaïne n’est pas une thérapie de substitution et ne crée pas de dépendance. Elle empêche chimiquement le corps de devenir dépendant aux drogues. La tâche principale de la thérapie à l’ibogaïne à la clinique VIP Vorobjev est de fournir une désintoxication sûre et indolore tout en éliminant le désir de drogue.  

Lorsqu’elle est effectuée sous la supervision d’un personnel médical, le traitement à l’ibogaïne est une procédure parfaitement sûre, et les signes vitaux du patient sont vérifiés tout au long de ce processus. Cette substance n’est pas addictive en elle-même, ce qui la distingue des thérapies de substitution traditionnelles utilisées depuis de nombreuses années. L’ibogaïne n’est donc pas seulement le traitement le plus efficace contre la dépendance, c’est aussi l’une des options les plus sûres.  

Avantages psychiques de l’ibogaïne

En tant que substance psychoactive, l’ibogaïne agit en provoquant un état semblable au sommeil qui modifie, sans précédent, le niveau de conscience de soi. Beaucoup de gens décrivent cet état comme une véritable compréhension de leur propre vie pour la première fois. Cette clairvoyance est significative de la façon dont l’ibogaïne affecte le point de vue des toxicomanes, qui rapportent de nombreux avantages psychologiques de leurs expériences avec l’ibogaïne. 

Le traitement donne au toxicomane un sentiment de sécurité et de force pour faire face au problème principal qui l’affecte, la dépendance psychique. Traiter les causes psychiques de la dépendance est tout aussi important que de traiter les symptômes physiques. L’ibogaïne a le potentiel de traiter les deux. 

Les étapes du traitement par l’ibogaïne

Étant donné que la procédure avec l’ibogaïne nécessite une série d’étapes préparatoires, le traitement complet dure 5 jours et la séance produisant l’effet le plus intense dure environ 6 heures, bien que l’effet de l’ibogaïne se fasse sentir sous une forme plus atténuée pendant les jours qui suivent. 

Le diagnostic est une phase préliminaire au traitement. L’essence du diagnostic est l’évaluation de l’état physique et psychique du patient. L’examen diagnostique standard comprend les tests médicaux, l’ECG, l’examen par un interniste, etc. 

Il comprend également des tests psychologiques qui déterminent le degré de dépendance, l’étendue des effets que les substances psychoactives ont laissés sur la santé mentale, s’il existe des signes de troubles mentaux ou de dépression, le degré de motivation pour le traitement, le niveau d’auto- critique, etc. 

1. Plan du traitement

Après le diagnostic, les résultats sont examinés par une équipe de médecins pour élaborer une stratégie de traitement. Si le diagnostic révèle des atteintes graves, la présence de facteurs de risque ou des maladies chroniques concomitantes, on organise si nécessaire des examens supplémentaires et un traitement pour les maladies concomitantes est prescrit.

Selon le problème, des analyses et des consultations supplémentaires peuvent être effectuées. 

2. Préparation pour la séance

Un jour avant la séance, grâce à des tests psychologiques spécifiques, des informations sont recueillies sur le patient et son mode de vie, et en fonction de son état mental et de ses caractéristiques physiques, le médecin détermine la dose exacte d’ibogaïne qui sera administrée.

3. Carte mentale

Pour que la séance donne les meilleurs résultats et affecte l’inconscient du patient, il faut connaître ses bonnes et mauvaises expériences passées, qui sont les personnes qu’il aime et pour lesquelles il aimerait retrouver une vie saine, tous les effets négatifs de la prise de drogue, son degré de  conscience des conséquences de la prise de drogue, et sa plus grande motivation.

4. Traitement par l’ibogaïne

Tous les patients qui ont suivi une thérapie à l’ibogaïne dans notre clinique disent que c’est l’expérience la plus intense de leur vie. La séance d’ibogaïne dans notre clinique se déroule sous la surveillance constante d’un médecin, et le patient est branché aux appareils qui permettent de suivre le pouls et sa fréquence cardiaque. Seule l’ibogaïne naturelle, chlorhydrate pur, est utilisée. 

L’ibogaïne se présente sous forme de gélule et ne peut être utilisée que sous surveillance médicale stricte. La première dose est faible, pour tester la réponse du patient au médicament et écarter la possibilité d’une réaction allergique. 

Alors que le traitement dure 24 heures, les effets les plus importants se font sentir au cours des 6 à 8 premières heures. Les effets du médicament commencent dans les 45 minutes suivant la prise. Sous l’influence de l’ibogaïne, les patients entrent dans un état hallucinatoire. Environ 15 à 20 % des patients ne ressentent pas ces effets, mais dans 100 % des cas, l’ibogaïne aide les patients à atteindre un état d’esprit altéré, où ils développent une motivation pour quitter la dépendance.

Dans notre clinique, personne n’a jamais déclaré avoir eu des conséquences dues à une séance d’ibogaïne, comme cela arrive lorsque des patients achètent de l’ibogaïne en privé et essaient ce traitement par eux-mêmes en l’absence d’un professionnel. Cela peut être très dangereux car si l’organisme n’a pas été préalablement nettoyé de la substance, une tachycardie et d’autres risques peuvent survenir pendant la séance.  

Les médecins effectuant le traitement par l’ibogaïne.

La première phase du traitement se déroule sous l’effet de l’ibogaïne, lorsque les patients voient leur maladie pour la première fois de manière réaliste, comme s’ils s’observaient de manière détachée et critique. Certains patients ont des expériences visuelles et d’autres réfléchissent beaucoup. La séance dure généralement environ six heures et se divise en trois phases.  

Durant la seconde phase, les patients se remémorent leur vie depuis l’âge de deux ans jusqu’à aujourd’hui. Ils traversent des états émotionnels variés, ont des remords d’avoir blessé des personnes chères, ressentent de la peur des maladies et des conséquences de la consommation de drogue, certains voient même leur mort.

C’est là qu’il y a un revirement. Il est suivi de la troisième phase, où avec l’aide de nos spécialistes, médecins et psychologues, le patient parvient à trouver la force de laisser la drogue derrière lui, de séparer le bien et le mal et de comprendre à quel point la vie est précieuse et quelles sont les vraies valeurs pour lesquelles il faut se battre. Nous l’aidons à comprendre qu’il est toujours capable de vivre comme n’importe quelle personne normale, que la drogue était une erreur dans sa vie, que cela pouvait arriver à n’importe qui. Après la séance, les patients se sentent différents, nouveaux, renaissants.   

5. Évaluation des résultats

À la fin du traitement, on évalue les résultats, l’état physique et psychique du patient est stable, on prépare la sortie de l’hôpital et les proches du patient reçoivent des instructions sur la façon de se comporter. En collaboration avec le patient, notre équipe d’experts élabore un plan d’activités pour le mois suivant et donne des conseils pour une réadaptation et une resocialisation réussies. 

6. Traitement ambulatoire

Le patient reste en contact avec les médecins pendant les 12 mois qui suivent pour surveiller sa situation, l’aider dans les moments difficiles, changer de thérapie si nécessaire et l’aider à maintenir une abstinence stable. Le patient se voit prescrire certaines pharmacothérapies et psychothérapies sur son lieu de résidence à sa sortie, car il a été démontré que cela affecte significativement les résultats du traitement. Le traitement ambulatoire de douze mois et les bilans sont gratuits.

En cas de dégradation de son état (dépression, anxiété, désir répété de drogue), le patient doit immédiatement informer l’hôpital afin que le médecin puisse déterminer la suite du traitement. On prévoit des contacts entre le patient et le médecin par e-mail, Skype, téléphone ou visite à la clinique pendant au moins un an, car on considère cette période comme suffisante pour que le patient s’habitue à un nouveau mode de vie, pour régénérer les récepteurs et construire la confiance en soi, et pour que la drogue appartienne au passé. 

Quels sont les services disponibles à la clinique de rééducation ?

Notre programme de traitement comprend également le transport des patients entre la clinique et l’aéroport ou la gare. Nous pouvons aussi aider les patients de l’étranger qui ont besoin d’un visa en accélérant le processus. 

Dans notre clinique, les médecins et les infirmières sont à la disposition des patients 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Tous les médecins sont des anesthésistes, des psychiatres et des psychologues diplômés avec 10 à 25 ans d’expérience. La clinique emploie plus de 60 personnes. La sécurité des patients et du personnel est assurée par une agence de sécurité. L’établissement est également sous surveillance vidéo. 

Les patients sont hébergés dans des chambres confortables et modernes qui sont entièrement équipées pour un séjour optimal dans notre clinique. Si les patients étrangers sont accompagnés, leurs accompagnateurs peuvent également séjourner dans notre clinique. 

Nous n’utilisons que de l’ibogaïne HCL médicale qui a été testée en laboratoire dans un environnement hospitalier strictement contrôlé. Seul un médecin spécialiste qui connaît bien l’ibogaïne peut calculer la dose exacte et sûre nécessaire au traitement. 

Le traitement à l’ibogaïne dans notre clinique est une procédure sûre et indolore qui permet au patient de passer d’une vie ruinée par la toxicomanie à une vie en bonne santé et sobre. Dans notre clinique de traitement à l’ibogaïne, nous recevons des patients de toutes les régions du monde: Amérique, Canada, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Danemark, Allemagne, Pologne, Russie, Autriche, Espagne, Hongrie, Australie, Italie, France, Grèce, Slovénie , Croatie, Monténégro…

Découvrez comment vous libérer de la dépendance qui vous ruine la vie. Demandez une consultation en ligne gratuite et confidentielle pour discuter des options de traitement et des différents résultats escomptés avec un spécialiste de la clinique >>>

 

Questions fréquentes

L’ibogaïne est-elle dangereuse ?

La thérapie à l’ibogaïne pour le traitement de la dépendance est totalement sûre si on utilise une dose correctement calculée, mais la procédure doit être supervisée par une équipe de médecins dans un établissement médical strictement contrôlé.  

L’ibogaïne seule peut-elle guérir la dépendance ?

 La thérapie à l’ibogaïne est une partie importante du traitement de la dépendance, mais afin d’obtenir les meilleurs résultats, un traitement complet comprenant une désintoxication, une pharmacothérapie et une psychothérapie est recommandé. 

Le traitement par l’ibogaïne est-il indolore ?

 Oui, le traitement par l’ibogaïne est indolore. Ses effets se font ressentir le plus au cours des 6 premières heures après l’administration de l’ibogaïne. De plus, des effets légers peuvent être ressentis jusqu’à 5 jours après le traitement.

Combien de temps dure la procédure à l’ibogaïne ?

Bien que la procédure dure 5 jours, même après cette période, les patients restent en contact avec nos psychologues pendant 12 mois. Au cours de cette période qui suit la sortie, les patients bénéficient d’examens mensuels réguliers permettant un ajustement du traitement selon les besoins. 

Publié le septembre 13, 2021,
L’équipe de la clinique Dr Vorobjev

Clinique pour les dépendances Dr Vorobjev

Le contrôle de votre vie et des attentes réelles de vos défis quotidiens sont essentiels pour réduire le stress.

— Josh Billings

Derniers articles du blog

  • Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    La désintoxication à l’héroïne est une étape très importante dans le traitement des toxicomanes. L’héroïne est la plus ancienne substance psychoactive connue. Même les Sumériens consommaient du pavot, à partir duquel est obtenue l’héroïne. L’effet initial qu’elle procure est indiqué par son nom lui-même, qui littéralement en leur langue signifie “bonheur”. Le pouvoir magique du

    Lire plus
  • Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    La dépendance à Internet est une maladie des temps modernes. Le XXIème siècle est caractérisé par les téléphones portables, Internet et les réseaux sociaux. Certes, ils nous ont beaucoup facilités la vie. En un seul clic, nous pouvons trouver les informations dont nous avons besoin. Nous effectuons maintenant nos tâches professionnelles même en dehors du

    Lire plus
Call Now Button