Traitement par l’Ibogaïne – Sevrage indolore de l’héroïne à la Clinique
  • Srpski jezik
  • Engleski jezik
  • Francuski jezik
  • Nemački jezik
  • Ruski jezik
  • Španski jezik
  • Italijanski jezik
  • Bugarski jezik
  • Grčki jezik
  • Araapski jezik
  • Iranski jezik
  • Albanski jezik
Menu
Menu

Traitement de la dépendance par l’Ibogaïne

Aujourd’hui, le traitement par l’Ibogaïne est considéré comme une méthode alternative de désintoxication et de traitement de la toxicomanie, en particulier dans la dépendance aux opioïdes. L’ibogaïne affecte les récepteurs de deux neurotransmetteurs principaux, la sérotonine et la dopamine. Ces neurotransmetteurs sont associés aux sentiments de bonheur et de confiance en soi et constituent également le principal facteur d’influence du cerveau sur l’héroïne, la cocaïne et d’autres opiacés.

Ces drogues rendent la personne euphorique en influençant une augmentation soudaine de la sérotonine et de la dopamine. Au fil du temps, les récepteurs s’adaptent à des niveaux artificiellement élevés et deviennent moins sensibles à ces neurotransmetteurs. Ces drogues entraînent également une diminution de la production de la sérotonine et de la dopamine par le cerveau. Cela explique pourquoi les personnes dépendantes développent une tolérance et ne peuvent plus se sentir heureuses sans prendre de la drogue.

Qu’est-ce que l’Ibogaïne?

L’Ibogaïne est un puissant psychédélique isolé de certaines plantes africaines de la famille des Apocynacées et qui possède des propriétés hallucinogènes. Il est extrait de la racine d’Iboga, et l’Ibogaïne est un alcaloïde naturel utilisé par les tribus africaines depuis des siècles pour des rites spirituels et tribaux. Tandis que l’Ibogaïne était à l’origine une médecine spirituelle des peuples autochtones d’Afrique, il s’est fortuitement avéré être un bon allié sur le champ de bataille de la lutte contre la dépendance aux opiacés et en particulier à l’héroïne. Ses caractéristiques remarquables contre la dépendance aux opiacés ont été découvertes par hasard, lorsque H. Lotsof a pris de l’Ibogaïne en 1962 avec un but récréatif et que le lendemain matin, il s’est aperçu qu’il n’avait aucun désir de consommer de la drogue.
tretman ibogainom

Depuis, l’Ibogaïne est connue comme une substance qui a aidé de nombreuses personnes dépendantes à éliminer la drogue de leur vie.  

De nombreuses études et expériences scientifiques sur l’Ibogaïne montrent de manière extrêmement convaincante que l’Ibogaïne possède la capacité de soulager de manière significative les symptômes de la crise de manque dans presque tous les cas de dépendance aux drogues.

Les propriétés de l’Ibogaïne

Les propriétés d’Ibogaïne en tant qu’anti-addictif et anti-abstinent peuvent être expliquées par les effets de son métabolite transitoire appelé Noribogaïne. La noribogaïne augmente le niveau de dopamine et de sérotonine dans le corps, ce qui procure au patient un sentiment de bien-être et bloque les récepteurs du cerveau responsables du désir de la drogue. L’Ibogaïne n’est pas un substitut de médicaments et ne provoque pas de dépendance. L’ibogaïne empêche chimiquement l’organisme de devenir dépendant à la drogue.

La tâche principale du traitement par l’Ibogaïne à la clinique VIP Vorobjev est de fournir une désintoxication sûre et indolore des opioïdes en association avec un traitement efficace et fiable qui élimine le désir de la drogue.

Avant le traitement, un diagnostic complet est nécessaire, ainsi qu’une évaluation de l’état physique et psychique du patient. Cette évaluation permet à notre équipe médicale de déterminer le meilleur plan de traitement pour chacun de nos patients individuellement. Le traitement par l’Ibogaïne amène le patient dans un état lui permettant de se concentrer sur les causes de la dépendance sans passer par des symptômes de sevrage intenses et stressants qui suivent la plupart des types de désintoxication des opioïdes.

Même si certains des symptômes des opioïdes subsistent après le traitement par l’Ibogaïne, ils ont considérablement diminué, ils sont devenus très tolérables et faciles à soulager au cours des prochaines 24 heures. L’Ibogaïne est un hallucinogène, qui modifie la perception et la cognition de l’utilisateur. Les effets de l’Ibogaïne commencent dans les 45 minutes qui suivent l’administration. Le traitement actif par l’Ibogaïne dure de 12 à 24 heures.

La principale caractéristique du traitement par l’Ibogaïne pouvant durer jusqu’à 6 heures, est l’état conscient du patient. Pendant ce temps, nous travaillons activement avec le patient afin de profiter de ce temps pour analyser les conditions et les causes qui l’ont conduit à la dépendance et l’aider à trouver le moyen d’en sortir.

Comment l’Ibogaïne fonctionne-t-elle

Au niveau physique, l’Ibogaïne a la capacité de réinitialiser complètement le cerveau. Les patients deviennent dépendants des drogues car ils s’appuient sur elles pour occuper les récepteurs chimiques dans le cerveau. Leur corps s’habitue tellement à ces substances chimiques qu’il arrête de les produire naturellement. Lorsque la personne dépendante tente d’arrêter la consommation de la drogue, elle se retrouve privée de cette abondance chimique et commence à ressentir des douleurs physiques intenses et des dysfonctionnements vitaux.

lečenje tretman ibogainom

LIbogaïne se lie à ces récepteurs et les ramène à leur état normal. Cela ramène l’équilibre chimique à un niveau naturel et restaure la fonction des neurotransmetteurs endommagés par la consommation de la drogue. Il faudrait des jours au cerveau pour arriver à rétablir cet équilibre, alors que l’Ibogaïne peut le faire en quelques heures.

Les bénéfices psychologiques de l’Ibogaïne

En tant que substance psychoactive, l’Ibogaïne agit en stimulant un état similaire au sommeil qui déplace le niveau de conscience de soi sans précédent. Beaucoup de gens décrivent cet état comme une réelle compréhension de leur vie pour la première fois. Cette clarté fait partie de la manière dont Ibogaïne influence la perspective des personnes dépendantes. Elles ont rapporté des bénéfices psychologiques de leurs expériences avec l’Ibogaïne.

Cela crée souvent un sentiment de sécurité, car la personne dépendante est mentalement confrontée au principal problème de sa maladie. La résolution des causes psychologiques de la dépendance est aussi importante que le traitement des symptômes physiques. L’Ibogaïne a le potentiel de traiter les deux.

Les étapes du traitement par l’Ibogaïne

Sachant que pour effectuer la procédure avec l’Ibogaïne il est nécessaire de faire une série de préparatifs, le traitement dure 5 jours et la procédure elle-même, avec les effets les plus intenses, environ 6 heures, bien que les effets atténués de l’Ibogaïne se font sentir au cours des jours suivants.

Le diagnostic – la première et très importante étape du traitement. Le diagnostic consiste essentiellement à évaluer l’état physique et psychique du patient. Pour l’évaluation de l’état physique du patient, un examen standard comprend :

• analyse d’urine • tests de dépistage des hépatites B et C, et du VIH • analyse générale du sang • test sanguin biochimique • ECG • examen par le médecin interniste

Pour évaluer l’état psychique du patient, un examen diagnostique standard implique le psychodiagnostic (tests psychologiques déterminant le degré de dépendance, le degré des conséquences de la prise des substances sur la santé mentale, l’existence de signes de troubles mentaux, de dépression, le degré de motivation à la guérison, l’autocritique et préservation des mécanismes de la volonté).

1. Le plan du traitement – Après le diagnostic, une équipe de médecins examine les résultats afin d’élaborer une stratégie et un plan de traitement. Si le diagnostic révèle des écarts significatifs dans les tests, la présence d’un facteur de risque ou si le patient présente une maladie associée chronique, des examens supplémentaires sont organisés selon les besoins et des traitements sont prescrits pour la ou les maladies associées.

En fonction du problème, des examens supplémentaires peuvent être proposés : IRM, EEG, échographie, radiographie, endoscopie, analyse de la concentration de drogues et de médicaments, les consultations chez le cardiologue, neurologue, endocrinologue, infectiologue, etc. Les examens supplémentaires mentionnés ne sont pas inclus dans le prix de ce traitement et sont payés en sus.

2. La préparation à la séance – Un jour avant la séance, au moyen de tests psychologiques spéciaux, on recueille des informations sur le patient et sur sa vie. Le médecin détermine, en fonction de l’état psychique et des caractéristiques physiques du patient, la dose exacte de l’Ibogaïne à lui administrer.

3. Le schéma mental –Pour que la séance produise les meilleurs résultats et pour que l’on puisse influencer l’inconscient du patient, nous devons bien connaître les points positifs et négatifs de son passé. Qui sont les personnes qu’il aime et pour lesquelles il souhaite sortir de la drogue. Quelles sont les mauvaises choses qui lui sont arrivées à cause de la consommation de la drogue. Est-il conscient des conséquences que provoque la drogue et quelle est sa plus grande motivation.

4. Le traitement par lIbogaïne– Tous les patients traités par l’Ibogaïne dans notre clinique disent que c’est l’expérience la plus intense de leur vie. Dans notre clinique, la séance de traitement par l’Ibogaïne se déroule sous le contrôle constant d’un médecin et le patient est relié aux appareils de surveillance qui suivent le pouls et la fréquence cardiaque. Nous utilisons exclusivement l’Ibogaïne naturelle, le chlorhydrate pur.

Personne n’a jamais déclaré avoir eu des conséquences suite à la séance sous Ibogaïne, comme cela peut arriver lorsque des patients se procurent seuls de l’Ibogaïne et tentent de se désintoxiquer seuls ou en présence de personnes non qualifiées. Cela peut alors être très dangereux, car si l’organisme n’a pas été précédemment nettoyé, une tachycardie et d’autres risques peuvent survenir au cours de la séance.

Durant l’effet de l’Ibogaïne, les patients voient leur maladie pour la première fois de manière réaliste, comme s’ils s’observaient de loin avec un point de vue critique. Certains patients ont des expériences visuelles, alors que d’autres ne font que réfléchir longuement. La séance dure environ six heures et elle est divisée en trois étapes. Le patient voit sa vie, depuis l’âge de deux ans jusqu’à aujourd’hui. Il traverse une série d’états émotionnels variés, ressent des remords pour avoir blessé des gens qui l’aime, la peur des maladies et des conséquences qu’entraîne la drogue, certains voient même leur mort. C’est là que survient le revirement, suivi de la troisième étape où, avec l’aide de nos spécialistes, médecins et psychologues le patient arrive à trouver la force pour classer la drogue dans son passé. Il arrive à séparer le bien du mal et à comprendre à quel point la vie est précieuse, quelles sont les véritables valeurs pour lesquelles nous devons nous battre. Nous l’aidons à comprendre qu’il est encore capable de vivre comme toute personne normale, que la drogue a été une erreur dans sa vie qui aurait pu arriver à tout le monde et qui l’a conduit dans cette terrible maladie de la dépendance. Après la séance, les patients se sentent différents, nouveaux, ils se sentent renaître.

5. Lévaluation des résultats – À la fin du traitement, nous évaluons les résultats de celui-ci, si l’état physique et psychique du patient est stable, nous préparons la sortie de l’hôpital et le patient et ses proches reçoivent les instructions sur le comportement à adopter. En collaboration avec le patient, un plan d’activités pour le mois suivant est conçu et des conseils pour une rééducation et une resocialisation réussies sont donnés.

6. Le traitement ambulatoire – Il est entendu que le patient reste en contact avec les médecins pendant 12 mois pour surveiller sa situation, l’aider dans les moments difficiles, changer de traitement si c’est nécessaire et l’aider à maintenir une abstinence stable. À la sortie, on prescrit au patient un traitement médicamenteux déterminé ainsi qu’une psychothérapie dans son lieu de résidence, car il s’est avéré qu’elle pouvait avoir une incidence importante sur les résultats du traitement. Le traitement et les contrôles ambulatoires de douze mois sont gratuits.

En cas de changement d’état (dépression, anxiété, émergence du désir de reprendre des stupéfiants), le patient doit immédiatement avertir le médecin, afin que celui-ci puisse déterminer la suite du traitement. Le contact entre le médecin et le patient, par e-mail, Skype, téléphone ou visites à la clinique, est prévu pendant au moins un an, car nous considérons que cette période est suffisante pour que le patient s’habitue à son nouveau mode de vie, pour que les récepteurs se régénèrent et pour qu’il construise la confiance en soi, que la substance devienne du passé pour lui. Notre programme comprend le transport du patient de l’aéroport ou de la gare à notre clinique ainsi que son retour après le traitement.

Dans notre clinique, les médecins et les infirmières sont disponibles pour les patients 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Tous les médecins sont des anesthésiologistes, psychiatres et psychologues certifiés ayant 10 à 25 ans d’expérience. La clinique emploie plus de 60 personnes. La sécurité des patients et du personnel est assurée par un agent de sécurité. L’établissement est également sous surveillance vidéo.

Les patients sont hébergés dans des chambres confortables et complètement équipées pour un séjour très agréable dans notre clinique. Les chambres sont nettoyées deux fois par jour. Pour les patients étrangers qui ont besoin d’un visa, nous pouvons les aider à l’obtenir. Si des patients venant de l’étranger souhaitent être accompagnés par un proche pour les soutenir, l’accompagnateur peut séjourner dans notre clinique.

Nous n’utilisons que l’Ibogaïne HCL médicale, testée en laboratoire dans les conditions hospitalières strictement contrôlées. Seul un grand médecin connaissant bien l’Ibogaïne, peut calculer la dose sans risque exacte nécessaire au traitement

Le traitement par l’Ibogaïne dans notre clinique constitue une transition sûre et indolore d’une vie ruinée par la dépendance aux drogues à une vie en bonne santé et sobre. Dans notre clinique de traitement par l’Ibogaïne, les patients viennent du monde entier : Amérique, Canada, Hollande, Grande-Bretagne, Danemark, Allemagne, Pologne, Russie, Autriche, Espagne, Hongrie, Australie, Italie, France, Grèce, Slovénie, Croatie, Monténégro ….

Derniers articles du blog

  • Victimes de la dépendance – Enfants délaissés

    Victimes de la dépendance – Enfants délaissés

    Les victimes de la dépendance sont tous les membres de la famille, mais également l’entourage proche. La consommation de drogues et de boissons alcoolisées existe depuis la nuit des temps. Cependant, notre époque moderne a apporté une réelle expansion. L’alcoolisme dans la famille est un problème de plus en plus fréquent dans la société, et

    Lire plus
  • Trouble bipolaire

    Trouble bipolaire

    Le trouble bipolaire désigne un trouble grave de l’humeur. Les oscillations de notre humeur font partie de notre quotidien. Les bonnes nouvelles et les événements agréables nous rendent heureux, alors que la perte d’un proche ou les échecs provoquent la tristesse. Ce sont des réactions tout à fait normales causées par les événements de la vie.

    Lire plus
Call Now Button