Les victimes de la dépendance sont tous les membres de la famille, mais également l’entourage proche.
La consommation de drogues et de boissons alcoolisées existe depuis la nuit des temps. Cependant, notre époque moderne a apporté une réelle expansion. L’alcoolisme dans la famille est un problème de plus en plus fréquent dans la société, et la dépendance aux différentes substances illégales a atteint une ampleur épidémique. Il ne faut pas non plus sous-estimer la dépendance médicamenteuse devenant de plus en plus fréquente, ainsi que l’un des plus anciens vices humain – la dépendance aux jeux d’argent.
Bien que parmi les 21 million de cas enregistrés la majorité soit des jeunes, les personnes plus âgées ne sont pas à l’abri des maladies de dépendance. Ainsi, à chaque instant, environ 14% d’adultes consomme une substance psychoactive.
Malheureusement, beaucoup d’entre eux sont parents. Ainsi, les principales victimes de leur dépendance sont leurs enfants. Selon les dernières études, plus de 8,3 million d’enfants de moins de 18 ans vivent dans des familles où au moins l’un des parents est dépendant d’une drogue ou de l’alcool. Tandis qu’aux USA 1 enfant sur 5 est confronté aux conséquences de la dépendance de ses parents.
Étant donné que 18% de ces enfants ont moins de 11 ans, la clinique VIP Vorobjev attire votre attention sur le fait que les enfants sont les victimes de la dépendance des membres adultes de leur famille. Autrement dit, comment cette dépendance affecte-t-elle, non seulement leur mode de vie actuel, mais aussi leur futur développement et leur santé mentale.

Les victimes de la dépendance vivent une vie chaotique

La toxicomanie détruit la famille. Bien que les conséquences de l’alcoolisme n’en sont pas moins néfastes.

Žrtve zavisnosti
En effet, lorsque dans la famille un parent est confronté au problème de la dépendance, le foyer n’est plus un endroit sécuritaire. Les rôles et la hiérarchie y est inversée. Les victimes de la dépendance ne connaissent plus le sentiment d’affection familiale ni l’attention parentale. Cela peut être expliqué par le fait qu’une personne qui consomme une substance psychoactive n’est préoccupée que par l’objectif d’obtenir une nouvelle dose. Ainsi elle néglige non seulement ses propres besoins, mais aussi ceux de ses proches.
Confrontés à un manque constant d’argent et à des changements d’humeur fréquents de leurs parents, chaque jour apporte aux enfants une certaine incertitude. Étant donné qu’il n’existe pas de règles au sein de la famille, les enfants doivent seuls prendre soin d’eux-mêmes. Et ainsi assumer les responsabilités du foyer, effectuant le travail des adultes.
Un tel mode de vie cause des difficultés scolaires. Suite à un manque de sommeil, à la fatigue et à l’épuisement psychique, les enfants dont les parents abusent des drogues et d’alcool ont des problèmes dans leur apprentissage. De plus, ils sont réticents à communiquer avec les autres enfants à l’école, car ils ont honte de leur situation familiale.

Les victimes de la dépendance sont souvent victimes de violences

L’abus de substances psychoactives et la violence dans la famille sont étroitement liés. D’après la Société Américaine de médecine sur les addictions, entre 40 et 60 % d’incidents au sein de la famille surviennent sous l’abus de substances.
En plus de la maltraitance physique, les enfants victimes de la dépendance souffrent également de maltraitance psychique. Les disputes entre les conjoints sont fréquentes, surtout si seulement un des parents a un problème de dépendance. Et il n’est pas rare que la faute soit rejetée sur les plus jeunes. Ainsi, des phrases comme “si tu étais meilleur à l’école ou si tu garderais la maison plus propre, je n’aurais pas à faire ça” sont quotidiennes au sein de la famille. La violence psychique laisse de grandes conséquences. Elle peut provoquer chez les enfants l’apparition de troubles sociaux, l’incertitude, et un manque de confiance en soi.

Les effets à long termes de l’abus de substances sur les victimes de la dépendance

Les parents sont un modèle pour les enfants, il n’est donc pas surprenant que les recherches démontrent que les petits qui grandissent dans ces familles deviennent dépendants plus tard. De plus, certains expriment un comportement agressif et sont sujet aux activités criminelles.
Puisque la dépendance de leurs parents laisse de grandes conséquences sur la santé mentale des enfants, ils sont fréquemment sujets aux  troubles d’alimentation, à l’anxiété et à la dépression. De plus, il a été constaté que le nombre de suicides et de tentatives de suicides chez les jeunes ayant grandi dans ces familles est plus important.

Žrtve zavisnosti
Donnez à vos enfants une enfance heureuse, dites “non” aux drogues. La clinique VIP Vorobjev peut vous y aider. Une équipe de médecins et de psychiatres de renommé mondiale, une désintoxication indolore et l’utilisation de méthodes modernes garantissent un traitement de la dépendance rapide et sûr, sans risques de rechute. Tandis que l’hébergement luxueux, la salle de sport, la piscine et le jacuzzi rendent le séjour à la clinique agréable, et le traitement plus facile. Notre équipe  est consciente de l’importance du soutien de la famille durant le traitement, ainsi vos proches pourront séjourner avec vous grâce à nos chambres confortables, leur offrant intimité et sécurité.
Depuis plus de 2 décennies d’existence et plus de 24.000 de patient soignés sont les principales raisons  pour que vous choisissiez la clinique VIP Vorobjev.

 

Laisser votre commentaire