La dépendance aux drogues ou aux stupéfiants est une maladie grave, chronique et complexe. Les personnes aux prises d’une dépendance souffrent de cette maladie et ont un désir compulsif et incontrôlable de consommer des substances addictives. Le trait caractéristique des addictes est qu’ils continueront de rechercher et de consommer des stupéfiants et d’autres opioïdes, malgré les conséquences extrêmement négatives qui en résultent. Et quelles que soient les conséquences dévastatrices pour la vie et la santé de la personne dépendante, la situation n’est pas désespérée. Dans ces cas là, il est indispensable de soigner les addictes et de leur faire suivre un traitement médical adéquat.

Le début de la consommation des substances psychoactives est généralement lié à la curiosité ou au désir de s’intégrer et de passer un bon moment avec les amis. Tandis que d’autre part, certains individus consomment différents types d’opiacés, de médicaments ou d’opioïdes pour arriver à surmonter leurs propres problèmes, comme le stress, l’anxiété ou la dépression. Ce ne sont pas seulement les drogues comme l’héroïne ou la cocaïne qui mènent à l’abus et à la dépendance. L’alcool, bien que substance légale, provoque de manière certaine la dépendance (alcoolisme) s’il est consommé fréquemment pendant une période relativement longue. Les analgésiques, les somnifères et autres tranquillisants peuvent également entraîner une dépendance.

Dans tous les cas mentionnés-  le soin des addictes dans une clinique appropriée est nécessaire et indispensable. C’est le seul moyen possible et convenable pour se libérer de la dépendance une fois pour toutes.

Soin des addictes – Quand la consommation de drogues devient-elle une dépendance ?

La dépendance, en tant que telle, est définie comme une incapacité psychique et physique d’arrêter de consommer des stupéfiants et autres substances psychoactives, quels que soient les dommages psychophysiques et sociaux qu’ils causent. Compte tenu de cela, la consommation et l’utilisation de drogues, même illégale et nocive, ne doivent pas être assimilés à la dépendance. Cependant, il est vrai que, dans la plupart des cas, la consommation de substances psychoactives est la première, et fatale, étape qui mène au développement de la dépendance.

lečenje zavisnika Klinika VIP Vorobjev 1

Les problèmes de consommation des stupéfiants peuvent toucher n’importe quelle personne – indépendamment du sexe, de l’âge, de l’origine et du statut social. Le développement de la dépendance est, à moindre mesure, influencé par le type, la quantité ou la fréquence de consommation des substances psychoactives. En effet, ce sont les conséquences provoquées par la drogue chez le consommateur qui indiquent si et dans quelle mesure il est devenu dépendant. C’est pourquoi, certaines caractéristiques ont été définies pour indiquer clairement que la consommation de stupéfiant est devenue une dépendance. Entre autres, ce sont :

  • L’abus de drogues, malgré les tentatives d’arrêter ;
  • Une grande et incontrôlable envie de la substance psychoactive ;
  • Réduction du contrôle sur ses propres actions ;
  • La poursuite de la consommation de stupéfiants malgré les problèmes psychiques, physiques et sociaux ;
  • L’incapacité (ou une capacité réduite) à identifier les problèmes comportementaux et interpersonnels ;
  • Réactions émotionnelles dysfonctionnelles et confuses.

Comment savoir si quelqu’un est addicte ?

La reconnaissance des signes de dépendance est la première étape logique, afin de débuter le traitement et les mesures médicales adéquats. Les symptômes de l’abus de substances psychoactives sont très divers et variés. En effet, ils varient d’une personne à l’autre, des caractéristiques de la personnalité, de l’environnement social, du type de stupéfiant, de la durée de consommation, des antécédents familiaux, etc. Qu’il s’agisse de la dépendance à l’héroïne, de la dépendance à la cocaïne, de la dépendance à l’alcool, de la dépendance aux jeux d’argent, ou de tout autre type de dépendance, tous les symptômes de la dépendance peuvent être divisés en trois groupes différents.

On parle de symptômes psychiques, sociaux et physiques qui ne devraient en aucun cas être négligés.

Symptômes (signes) de dépendance

Les symptômes psychiques de la dépendance impliquent, comme le nom l’indique, certains problèmes et complications psychiques. Tout d’abord, c’est l’incapacité d’arrêter la consommation de drogue. Le second problème psychique qui indique clairement qu’une personne est addicte est l’abus de drogue malgré tous les problèmes de santé possibles. De plus, l’addicte a le désir d’utiliser les substances psychoactives, dans l’espoir qu’il résoudra ainsi tous ses problèmes. L’obsession, le fait de se laisser aller dans les activités à risque (souvent criminelles) et de consacrer de plus en plus de temps et d’énergie à trouver les moyens d’obtenir la substance psychoactive, est un symptôme clair de la dépendance psychique. Le manque de motivation, les sautes d’humeur soudaines, des explosions de colère, l’anxiété ou la paranoïa, voire même des idées suicidaires, font également partie des symptômes psychiques.

lečenje zavisnika Klinika VIP Vorobjev 2

Les symptômes sociaux de la dépendance sont liés au trouble de la relation de l’addicte avec son entourage (famille, amis, conjoint). Entre autres, ces symptômes impliquent l’abandon de certains loisirs ou activités qui auparavant (avant le début de la dépendance) leur procuraient du plaisir. De plus, l’addicte consomme souvent la substance psychoactive en toute discrétion ou en cachette. Le signe social caractéristique de la dépendance est la négation même de l’existence du problème et, par conséquent, la négation du besoin de se soigner. Les problèmes avec la loi, la possession de stocks de drogue et les problèmes financiers ne sont que quelques-uns des indicateurs de la dépendance.

Les symptômes physiques de la dépendance affectent toute une série de fonctions corporelles. La consommation de drogues entraîne nécessairement une modification de l’appétit et, par conséquent, un changement de poids. Par exemple, la consommation de la marijuana augmente l’appétit tandis que la consommation de la cocaïne le réduit. La crise de manque, qui indique les signes de la dépendance physique, peut provoquer des diarrhées, la constipation, des tremblements incontrôlables, l’insomnie, des troubles de la coordination, les yeux rouges, une hypertension artérielle, des problèmes respiratoires, dilatation ou rétrécissement des pupilles sont également des signes physiques de la dépendance.

Tous ces symptômes ou signes indiquent que le soin des addictes est indispensable.

Soin des addictes aux substances psychoactives – Quelles sont les conséquences de la dépendance ?

Pour parler simplement – la drogue est une substance qui affecte tout le corps et le cerveau, laissant des conséquences dévastatrices. De plus, certaines des conséquences peuvent être non seulement durables mais également irréversibles. En effet, l’effet de la drogue peut perdurer même si elle cesse d’être consommée. Cela se produit dans les situations extrêmes et lorsque l’addicte n’a pas reçu un traitement médical adéquat à temps.

Les stupéfiants ciblent principalement le système de récompense dans le cerveau, stimulant la sécrétion de dopamine et de sérotonine (hormones du bonheur). Dans ces moments, la personne ressent un plaisir intense, selon le type de drogue. Dans le cas d’un (més)usage de substances psychoactives, le cerveau s’habitue à des niveaux artificiellement élevés de dopamine et de sérotonine. C’est pour ces raisons que la dépendance aux drogues et la tolérance se développent, provoquant un désir de consommer des quantités de plus en plus élevées de substances psychoactive.

Toutes les conséquences ou effets de la dépendance peuvent être classées en effets à court terme et effets à long terme. Quelle que soit leur durée, les conséquences de la dépendance sont extrêmement néfastes et de grande envergure. Entre autres, elles comprennent un affaiblissement du système immunitaire, des problèmes cardiovasculaires, des nausées et des douleurs abdominales, ainsi que des lésions du foie. De plus, les troubles de la mémoire, fièvre, maladies pulmonaires et accidents vasculaires cérébraux ne sont que quelques-unes des conséquences physiques de la dépendance. La mort est de loin la conséquence la plus grave et la plus fatale de la dépendance.

D’autre part, certaines des conséquences psychiques de la dépendance comprennent la paranoïa, la dépression, l’agressivité, les hallucinations, l’impulsivité, la perte de la maîtrise de soi, l’irritabilité, etc.  Cependant, la bonne nouvelle est que le soin des addictes est possible et faisable.

La guérison de tout type de dépendance est possible !

Comme nous pouvons le conclure, la dépendance, quel que soit sa forme et le type, a des conséquences dévastatrices sur la santé et la vie du consommateur des stupéfiants.  Afin de minimiser, réduire ou prévenir ces conséquences, le soin de l’addicte, sous la surveillance du médecin et du personnel médical, est la chose fondamentale et principale qu’il faut entreprendre. Le luxueux hôpital VIP Vorobjev offre, sans aucun doute, les traitements les plus modernes, sûrs et indolores pour soigner les addictes, qui garantissent la guérison dans les plus brefs délais.

lečenje zavisnika Klinika VIP Vorobjev 3

Dans notre clinique, la procédure de soin des personnes addictes commence toujours par un examen diagnostique approfondi qui comprend des analyses d’urine, les tests de dépistage des hépatites B et C, du VIH, ainsi que l’ECG et l’examen par le médecin interniste. Après avoir évalué l’état psychique et physique du patient, suit la désintoxication indolore qui accélère considérablement le nettoyage complet du corps de la substance psychoactive. À ce stade des soins des personnes addictes, la crise de manque est évitée (ou atténuée) et l’équilibre perturbé est rétabli.  Le traitement de la dépendance psychique, dont l’objectif est d’éliminer complètement le désir et l’envie des stupéfiants, est une partie intégrante des soins des addictes.

À travers les processus de psychothérapie, de physiothérapie et des atelier d’activités thérapeutiques, notre équipe d’experts médicaux expérimentés aide les patients à reprendre le contrôle psychique et physique complet de leur vie. Les méthodes de traitement les plus récentes et innovantes de soin des addictes, impliquent le  traitement par l’Ibogaïne, ainsi que le révolutionnaire traitement par l’ayahuasca.

Ce qui distingue la clinique VIP Vorobjev des autres, c’est que nous offrons un soutien après le traitement complet à chaque patient. Ainsi, à travers un processus de contrôle continu de l’état de santé, nous stimulons le patient à maintenir un mode de vie sain.

À la clinique VIP Vorobjev la dépendance à toute substance psychoactive ne deviendra que votre lointain passé !

Laisser votre commentaire