Traitement de la dépendance aux jeux de hasard - VIP Vorobjev
  • Srpski jezik
  • Engleski jezik
  • Francuski jezik
  • Nemački jezik
  • Ruski jezik
  • Španski jezik
  • Italijanski jezik
  • Bugarski jezik
  • Grčki jezik
  • Araapski jezik
  • Iranski jezik
  • Albanski jezik
Menu
Menu

COMMENT SE DÉVELOPPE LA DÉPENDANCE AUX JEUX DE HASARD?

Le jeu d’argent est sans aucun doute une maladie. Le principal signe de la maladie est une participation constante à des jeux d’argent qui se répètent et s’aggravent quelles que soient les conséquences (pauvreté, destruction de la vie personnelle, professionnelle et familiale). Les gens commencent généralement à jouer par curiosité, avec des amis, par divertissement, pour échapper aux problèmes quotidiens. Cependant, beaucoup ne comprennent pas qu’ils ne misent pas seulement leur argent, mais aussi leur santé mentale.

Ils ne réalisent pas non plus que la perte est garantie mais que le gain n’est pas obligatoire.

La perte assène un coup à leur amour-propre et ils veulent prendre la revanche, saisir une nouvelle chance pour récupérer leur argent, ils veulent se débarrasser du sentiment de la perte, et se sentir puissants et vainqueurs. Ainsi nait la passion pour le jeu. À ce moment-là, ils commencent à faire des mises plus conséquentes et sans s’en apercevoir tombent dans un état appelé état de transe. La transe de jeu est accompagnée d’une modification de l’état de la conscience, et ils oublient alors le monde qui les entoure.  Quand ils gagnent de l’argent, ils ne partent généralement pas avec la somme gagnée, ils font de nouvelles mises et continuent à jouer jusqu’à ce qu’ils se retrouvent sans argent

Lecenje zavisnosti od igara na sreću

Après la nouvelle perte, ils oublient rapidement les remords et toutes les promesses qu’ils ne joueront plus, et commencent rapidement à ressentir un fort désir de jouer. Avec de nouvelles mises ils veulent récupérer l’argent perdu et estiment que la prochaine fois ils auront plus de chance. Cela les ramène dans les casinos, où ils retombent dans la transe du jeu. Un état de transe du jeu est un état psychique qui peut être comparé à l’effet de substances psychoactives (drogues et alcool). Le désir pathologique de jouer est si fort que la personne perd peu à peu tout intérêt pour la réalité qui l’entoure et ne choisit pas les moyens pour gagner de l’argent et pouvoir jouer.

Pendant longtemps, les joueurs gardent secrète leur passion. Cependant, les membres de la famille peuvent remarquer que les joueurs ont commencé à cacher leurs revenus et leurs dépenses, à inventer différentes explications de la disparition d’argent et d’objets de la maison, à emprunter de l’argent à des amis ou à des connaissances, à contracter des emprunts à la banque. Ils passent de plus en plus de temps hors de la maison, qu’ils expliquent par le fait qu’ils doivent rester au travail plus longtemps. Les mensonges et les manipulations deviennent pour eux chose courante. En règle générale, la famille découvre tout que lorsque surviennent de graves problèmes financiers. La dépendance au jeu entraîne des dettes de jeu considérables, une séparation familiale, une dégradation de la personnalité, la perte d’amis, du statut social, un changement de la personnalité, un basculement dans la délinquance, des tentatives de suicide, etc.

LES STADES DE LA DÉPENDANCE AUX JEUX DE HASARD

1.Perte de contrôle sur le processus du jeu– C’est le premier symptôme de la dépendance qui distingue une personne dépendante d’un joueur ordinaire. Lorsqu’il entre dans le casino, un joueur ordinaire ne ressent rien de spécial. S’il gagne ou s’il perd de l’argent, cela ne met pas sa situation financière en péril. Il passe du temps au casino et rentre chez lui. Il n’est ni excité ni déçu de la défaite. De l’autre côté, chez la personne dépendante la situation échappe au contrôle. Elle joue pour l’adrénaline, pas pour de l’argent. Tant qu’elle gagne, l’adrénaline la stimule à continuer de jouer. Cependant, elle ne peut pas que gagner. Lorsque la roue tourne, et lorsqu’la personne commence à perdre, elle ne peut plus s’arrêter de jouer. Elle souhaite prendre sa revanche, pour gagner de nouveau, récupérer ce qu’elle a perdu, afin de se sentir puissante et gagnante. La seule chose qui puisse l’arrêter est son incapacité à rester dans le jeu, car tout l’argent est épuisé et que personne ne veut lui en prêter.

2.Formation d’une dépendance psychique– La nécessité de retrouver de l’adrénaline pour elle est la même chose que la drogue ou l’alcool. Dès qu’une nouvelle opportunité s’ouvre, elle retourne au jeu. Elle y passe de plus en plus de temps et perd complètement la notion de temps et d’argent. Elle cesse de passer du temps avec sa famille et s’absente souvent de son domicile et le justifie par des heures supplémentaires au travail. L’argent ne lui sert plus à payer les charges, la nourriture, les vêtements et autres frais de la vie, mais exclusivement pour le jeu.

3.Syndrome d’abstinence (crise) – Le joueur dépendant passe de plus en plus de temps à jouer, cherchant constamment de l’argent et du temps pour jouer et commence à ressentir une crise psychique : se sentir mal, pas dormir, devient nerveux, irritable, il a des sautes d’humeur. Les dettes le placent dans une situation désespérée. Quand il n’a plus aucune issue, il avoue tout à sa famille. Sa famille l’aide, contracte un emprunt, règle ses dettes. Il promet de ne plus jamais rejouer. Mais ce ne sont que des promesses vaines. Il s’avère que la vie sans jeu n’est pas intéressante. Le joueur dépendant considère qu’il est privé de quelque chose d’agréable et retourne au jeu au bout d’une courte période. Et le cycle de jeu est répété.

4.L’étape du désespoir– Le besoin de jouer devient si fort que, pour le satisfaire, le joueur dépendant vend des objets de valeur et des biens de valeur de son domicile, détourne l’argent professionnel. Le remord et la dépression sont insoutenables après le détournement d’argent, mais il lui semble que le seul moyen de s’en sortir consiste à prendre sa revanche, à récupérer l’argent perdu et à prouver à tous qu’ils avaient tord. Le stress permanent et la dépression, poussent le joueur dépendant à sombrer dans l’alcool, la drogue ou dans les médicaments. Il a des idées suicidaires. Les personnes qui sollicitent notre aide se trouvent le plus souvent à ce stade de la dépendance.

Traitement de la dépendance au jeu – Les étapes

lečenje zavisnosti od kocke

L’objectif principal du traitement est d’éliminer le besoin obsessionnel d’être dans un état de transe du jeu, de reprendre le contrôle des émotions et du comportement du patient, de stabiliser son état mental, de normaliser son sommeil, d’éliminer la nervosité, l’irritabilité et les sautes d’humeur.

Le traitement comprend plusieurs étapes :

1.Le diagnostic– la première et très importante étape du traitement. Le diagnostic consiste essentiellement à évaluer l’état physique et psychique du patient. Pour l’évaluation de l’état physique du patient, un examen standard comprend : l’analyse d’urine, dépistage de virus, l’analyse générale du sang, test sanguin biochimique, ECG, examen par le médecin interniste.

Pour évaluer l’état psychique du patient, un examen diagnostique standard implique le psychodiagnostic (tests psychologiques déterminant le degré de la dépendance, le degré des conséquences de la dépendance sur la santé mentale, l’existence de signes de troubles mentaux, de dépression, le degré de motivation à la guérison, l’autocritique et préservation des mécanismes de la volonté).

Après le diagnostic, une équipe de médecins examine les résultats afin d’élaborer une stratégie et un plan de traitement. Si le diagnostic révèle des écarts significatifs dans les tests, la présence d’un facteur de risque ou si le patient présente une maladie associée chronique, des examens supplémentaires sont organisés selon les besoins et des traitements sont prescrits pour la ou les maladies associées.

En fonction du problème, des examens supplémentaires peuvent être proposés : IRM, EEG, échographie, radiographie, endoscopie, analyse de la concentration de drogues et de médicaments, les consultations chez le cardiologue, neurologue, endocrinologue, infectiologue, etc. Les examens supplémentaires mentionnés ne sont pas inclus dans le prix de ce traitement et sont payés en sus.

2.La pharmacothérapie – Au début du traitement, une stabilisation pharmacologique de l’état psychique du patient est indispensable. Il est important d’atteindre l’équilibre, d’éliminer la nervosité, les tensions, la dépression, etc. en utilisant des médicaments. Ce n’est que lorsque le patient est à nouveau en mesure d’accepter, d’analyser et de réagir de manière adéquate aux événements qu’il peut passer à l’étape suivante du traitement.

3.Le traitement par dispositifs médicaux– Le traitement Neuro Jet est une méthode qui consiste à stimuler les neurones du cerveau responsables de la sécrétion d’endorphines. Neuro Jet est un petit appareil électronique qui normalise le niveau de dopamine et d’endorphines. La stimulation par Neuro Jet est indolore. Le patient ne ressent que de légers picotements et vibrations. La fréquence et l’intensité de l’impulsion sont contrôlées par ordinateur.

La thérapie latérale pour la normalisation de l’asymétrie des hémisphères cérébraux est une méthode neurophysiologique pour corriger les troubles du comportement, de la volonté, du désir pathologique de jeu. Grâce à cette méthode, les fonctions des hémisphères cérébraux gauche et droit sont normalisées.

L’intégration par les mouvements oculaires est une méthode de désensibilisation par séries répétées de mouvements oculaires au cours de laquelle les expériences associées au désir pathologique du jeu sont bloquées et accélérées. Les lunettes spéciales envoient des signaux vidéo codés, et les signaux sonores sont envoyés par le casque. L’ordinateur transmet des informations. Les informations sont divisées en images courtes et frappantes qui forment rapidement de nouvelles associations au niveau subconscient sur la nocivité, le dégoût, les attitudes négatives envers l’ambiance des salles de jeux, les rituels du jeu.

4.La Psychothérapie– Nous pratiquons plusieurs types de psychothérapie :

La psychothérapie individuelle implique le travail individuel d’un psychothérapeute avec un patient. Le thérapeute apprend au patient à vivre et à travailler sous le stress, à préserver l’intégrité de sa personnalité et à adopter une attitude mature vis-à-vis de ses proches. Le patient, en collaboration avec le psychothérapeute, rédige un plan des activités quotidiennes et est tenu de le respecter pendant la phase de traitement ambulatoire.

La physiothérapie éducative – aide à détecter les causes de la maladie. On montre au patient les aspects de la maladie, ses conséquences physiques, psychiques, professionnelles et sociales et on le forme également aux règles de comportement à adopter durant l’abstinence. Il regarde des films spéciaux sur les conséquences du jeu d’argent.

La psychothérapie de groupe représente le travail d’un psychothérapeute auprès d’un groupe de patients afin de résoudre les conflits internes chez les patients, d’éliminer les tensions et de corriger les troubles du comportement. Ce type de psychothérapie permet aux patients de comprendre qu’ils ne sont pas seuls avec leurs problèmes et que leur problème n’est pas insoluble.

La thérapie familiale est une méthode d’assistance psychique au cours de laquelle un psychothérapeute travaille avec les membres de la famille du patient. En règle générale, les membres de la famille sont co-dépendants de la maladie. Pendant cette thérapie, ils apprennent à se comporter avec le patient après sa sortie de l’hôpital. La psychothérapie familiale est une forme spéciale de conseil psychologique axée sur la résolution de problèmes dans les relations familiales et sur la résolution de conflits entre les membres de la famille.

5.Le blocage mentalest une procédure comportant des éléments d’hypnose menant le patient durant une courte période en état de transe pendant laquelle il revoit sa vie. Au cours de cette procédure, le patient se penche, comme à travers un kaléidoscope et participe aux événements les plus importants de sa vie. À ce moment là, les patients revoient brutalement les images de leur enfance, apparaissent les visions des gens, des événements qui ont fortement influencés leur vie, ils revivent émotionnellement leurs erreurs, voient les conséquences tragiques de leurs actes liés au jeu. Après cela, beaucoup de patients “ouvrent les yeux”, pleurent et disent qu’après ce qu’ils viennent de vivre, rien ne les obligera à retourner au jeu.

6.Traitement ambulatoire– Après la sortie de l’hôpital, commence l’étape du traitement ambulatoire qui dure 12 mois. Le traitement ambulatoire comprend des contrôles mensuels réguliers et un soutien permanent contre les rechutes. Le patient reste en contact avec les médecins de notre clinique et reçoit les conseils nécessaires et l’aide en cas de besoin.

Notre programme comprend le transport du patient de l’aéroport ou de la gare à notre clinique ainsi que son retour après le traitement. Dans notre clinique, les médecins et les infirmières sont disponibles pour les patients 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Tous les médecins sont des anesthésiologistes, psychiatres et psychologues certifiés ayant 10 à 25 ans d’expérience. La clinique emploie plus de 60 personnes. La sécurité des patients et du personnel est assurée par un agent de sécurité. L’établissement est également sous surveillance vidéo.

Les patients sont hébergés dans des chambres agréables qui sont équipés avec tous les éléments nécessaires à un séjour confortable dans notre clinique VIP Vorobjev. Les chambres sont nettoyées deux fois par jour. Pendant leur temps libre, les patients disposent d’une salle de séjour, d’une piscine, d’un jacuzzi, d’une salle de sport et d’un jardin d’été. La clinique dispose également d’un coffre-fort dans lequel les patients peuvent déposer leurs effets personnels qu’ils ne devraient pas laisser dans les chambres.

Le programme du traitement de la dépendance aux jeux d’argent– Le diagnostic de laboratoire et les examens d’exploration fonctionnelle et psychique. La pharmacothérapie ; Le traitement Neuro-Jet, La thérapie latérale, L’intégration par les mouvements oculaires, la Psychothérapie, Le blocage mental, 12 mois de contrôle ambulatoires et de soutien contre la rechute. Le traitement de soin dure 14 jours.

Clinique pour les dépendances Dr Vorobjev

Le contrôle de votre vie et des attentes réelles de vos défis quotidiens sont essentiels pour réduire le stress.

— Josh Billings

Derniers articles du blog

  • Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    La désintoxication à l’héroïne est une étape très importante dans le traitement des toxicomanes. L’héroïne est la plus ancienne substance psychoactive connue. Même les Sumériens consommaient du pavot, à partir duquel est obtenue l’héroïne. L’effet initial qu’elle procure est indiqué par son nom lui-même, qui littéralement en leur langue signifie “bonheur”. Le pouvoir magique du

    Lire plus
  • Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    La dépendance à Internet est une maladie des temps modernes. Le XXIème siècle est caractérisé par les téléphones portables, Internet et les réseaux sociaux. Certes, ils nous ont beaucoup facilités la vie. En un seul clic, nous pouvons trouver les informations dont nous avons besoin. Nous effectuons maintenant nos tâches professionnelles même en dehors du

    Lire plus
Call Now Button