Le trouble bipolaire désigne un trouble grave de l’humeur.

Les oscillations de notre humeur font partie de notre quotidien. Les bonnes nouvelles et les événements agréables nous rendent heureux, alors que la perte d’un proche ou les échecs provoquent la tristesse. Ce sont des réactions tout à fait normales causées par les événements de la vie. Cependant, le problème se pose lorsque l’humeur change sans influence extérieure, c’est-à-dire sans changements dans la vie. On peut alors dire que la personne souffre d’un trouble de l’humeur.

Malheureusement, le trouble bipolaire est très répandu dans le monde. On estime qu’un adulte sur 100 se trouve confronté à ce problème à un moment donné. Plus précisément, environ 24 millions de personnes sont confrontées quotidiennement à ses conséquences.

Qu’est-ce que le trouble bipolaire ?

Le trouble bipolaire ou psychose maniaco-dépressive, comme il est encore appelé, est caractérisé par des épisodes répétés d’humeur, d’énergie et d’activité élevée (manie ou hypomanie) et des épisodes d’humeur réduite (dépression). C’est précisément en raison de l’alternance de ces épisodes que ce trouble est appelé bipolaire. Hormis ces épisodes, la personne n’a pas d’autres problèmes psychiques.

Tout comme la cause exacte des TOC n’a pas été identifiée, aucun facteur conduisant au trouble bipolaire n’a été déterminé de manière précise. La génétique, cependant, joue un rôle clé. Cela signifie que le risque d’occurrence est plus élevé s’il existe des antécédents de ce trouble dans votre famille. C’est pourquoi de nombreux spécialistes considèrent qu’il a une cause biologique, même s’il est à noter qu’il survient plus souvent chez les personnes obèses.

Le trouble bipolaire ne doit pas être pris à la légère, car lors de longues périodes de dépression, 10% de patients se suicident.

Comment reconnaître un trouble bipolaire ?

La classification officielle des troubles mentaux, distingue différents types de troubles bipolaires.

Bipolarni poremećaj

Le trouble bipolaire de type I est caractérisé par au moins un épisode maniaque. Il dure habituellement une semaine et les symptômes sont présents la majeure partie de la journée. Il est suivi d’un épisode dépressif. Il n’est pas rare que des symptômes dépressifs surviennent également durant l’étape maniaque, mais ils ne durent que quelques instants.

Le trouble bipolaire de type II qui implique plus d’un épisode de dépression sévère et qui dure au moins 2 semaines. Les symptômes maniaques sont très légers et ne s’expriment qu’au maximum durant 4 jours. Étant brefs, ces symptômes maniaques passent souvent inaperçus et la personne consulte pour une dépression, n’étant pas consciente qu’elle souffre de trouble bipolaire.

Dans le trouble cyclothymique, il y a de nombreux épisodes d’hypomanie et de dépression, mais les symptômes ne sont pas intenses.

L’épisode maniaque s’exprime par une humeur euphorique, qui peut aller de l’agitation jusqu’à l’agressivité. Une activité physique et les pulsions sexuelles accrues sont également présentes, alors que le besoin de sommeil est réduit.  Les patients maniaques parlent vite, de manière insistante et sans arrêt. Ils peuvent également manifester des envies d’achats compulsifs, de prendre de mauvaises dispositions financières, de prendre des risques en conduisant, mais aussi de consommer des drogues et de l’alcool.

La principale caractéristique des épisodes dépressifs est le sentiment de tristesse et de désespoir, l’anxiété, la perte d’intérêt pour les choses qui auparavant étaient sources de plaisir. Mais également les troubles du sommeil et d’alimentation, des problèmes de concentration et une fatigue constante.

Les deux épisodes perturbent considérablement les contacts sociaux et les activités quotidiennes

Peut-on guérir le trouble bipolaire ?

Étant donné que la plupart des gens ignorent qu’ils sont atteints du trouble bipolaire, il est essentiel de reconnaître les symptômes et de poser le diagnostic pour procéder aux soins.

lečenje zavisnosti pomoću Ibogaina

Le traitement principal comprend la pharmacothérapie par la prise d’antipsychotiques, des stabilisateurs de l’humeur et des antidépresseurs. Mais la psychothérapie influence énormément la réussite du traitement, car elle révèle l’origine du problème. De plus, elle apprend au patient à gérer les symptômes désagréables.

Avec la discipline du patient, le soutien de sa famille et de l’équipe de spécialistes de la clinique VIP Vorobjev, le trouble bipolaire n’affectera plus votre qualité de vie.

Laisser votre commentaire