Les conséquences de l’alcoolisme sont très graves, bien que beaucoup de gens n’en soient pas conscients.

L’alcool est présent depuis le début de l’humanité. Avec le verre de notre boisson préférée, nous célébrons, nous nous détendons après une journée de travail bien chargée, voire même “noyons” le chagrin. Oui, l’alcool est omniprésent dans nos vies. Quels que soient leur niveau social ou intellectuel, leur sexe et leur âge, les gens du monde entier consomment différents types de boissons alcoolisées.

Cependant, la question se pose de savoir où se situe la limite entre une consommation modérée et le verre de trop qui vous mène à la dépendance. Bien qu’étant une substance psychoactive légale, l’alcool, tout comme la consommation de drogues, peut provoquer un problème que nous ne pouvons pas résoudre seuls.

La clinique Vip Vorobjev vous dévoile quelles sont les conséquences de l’alcoolisme.

Les conséquences de l’alcoolisme sont connues depuis toujours

Les Spartiates connaissaient déjà les effets nocifs de l’alcool sur le corps, ainsi que les problèmes liés à une consommation excessive. C’est pourquoi, la punition des personnes qui s’enivraient sans cesse consistait à leur couper les jambes. Chez les Romains, la loi interdisait aux jeunes de moins de 30 ans de consommer des boissons alcoolisées. Tandis que l’empereur Dusan dans son Code, prescrivait des sanctions pour l’alcoolisme, la peine dépendait de la gravité des actes commis sous l’emprise d’alcool.

Les conséquences de l’alcoolisme au niveau psychique ont été décrites pour la première fois par Aristote. Son travail a été développé pendant des siècles par de nombreux scientifiques. En 1849, le médecin suédois Magnus Huss donna une description détaillée des effets néfastes de l’alcool. Ce n’est qu’au milieu du XXème siècle que l’Organisation mondiale de la santé a introduit l’alcoolisme dans la classification des maladies qui nécessitent une aide professionnelle dans le traitement de la dépendance

posledice alkoholizma klinika VIP Vorobjev 2

Qu’il ne faut pas négliger les conséquences de l’alcoolisme confirme le fait qu’environ 3% de la population mondiale y soit confrontée. Ce qui les place à la 3ème place en termes de fréquence, immédiatement derrière les maladies cardiovasculaires et les maladies malignes.

L’alcoolisme dans la famille est un problème de plus en plus fréquent dans la société de notre pays. Le fait que 25% des enfants de moins de 17 ans consomment régulièrement de l’alcool est également préoccupant.

Conséquences physiques de l’alcoolisme

On a constaté que l’alcoolisme causait pas moins de 23 problèmes de santé.

Tout d’abord, il stimule l’apport alimentaire. Sachant que sa valeur calorique n’est pas faible, l’apparition de l’obésité est un signe évident de la dépendance.

Le foie étant l’organe dans lequel sont dégradées toutes les substances nocives que nous absorbons, il est le premier à pâtir en cas de consommation excessive. Cette surcharge peut conduire à une stéatose hépatique, ce qui augmente le risque d’inflammation, qui peut évoluer en une dégradation complète du foie et à des maladies graves, telles que la cirrhose du foie.

A long terme, la consommation d’alcool rend les vaisseaux sanguins moins élastiques et une hypertension artérielle se développe. Sous l’influence de l’hypertension, des accidents vasculaires cérébraux peuvent survenir. En effet, des recherches ont montré que les hommes qui consomment plus de 6 verres d’alcool par jour et les femmes qui en consomment plus de 4 verres par jour, augmentent le risque d’accident vasculaire cérébral de près de 40%.

posledice alkoholizma klinika VIP Vorobjev 3

Par ailleurs, l’alcool affaiblit les muscles cardiaques, rendant difficile le pompage du sang sur tout le corps. Les conséquences d’un épuisement cardiaque sont des problèmes respiratoires, une insuffisance veineuse entraînant l’œdème des jambes et des pieds ainsi que le développement des maladies cardiaques.

Au fil du temps, l’alcool a un effet négatif sur la production de globules blancs, ce qui conduit à une baisse de l’immunité. Ainsi, le corps devient moins résistent aux diverses infections, y compris aux maladies graves telles que la tuberculose, le cancer du sein, du foie, de la bouche et de la gorge.

Conséquences psychiques de l’alcoolisme

La consommation chronique d’alcool endommage également les cellules cérébrales, qui ne peuvent pas être régénérées. Apparaissent ainsi des changements de comportement, baisse de la concentration et des fonctions cognitives, dépression, anxiété, ainsi que de graves troubles psychiques.

Le plus fréquent est le delirium tremens, ou folie alcoolique. Les symptômes caractéristiques en sont la fatigue, une transpiration excessive, une hypertension artérielle, l’insomnie, le développement de diverses peurs, voire un comportement agressif.

L’épilepsie alcoolique ou ivresse convulsivante, se manifeste par une perte de connaissance entraînant la chute. Il y a tout d’abord une phase tonique avec raidissement de tout le corps, puis une phase clonique avec des convulsions. Après la crise la personne se sent somnolente et désorientée.

La démence est également une conséquence psychique de l’alcoolisme, qui peut survenir dès l’âge de 30 ans. Comme celle liée au vieillissement, elle est caractérisée par la perte de mémoire, des difficultés à trouver ses mots, des difficultés à effectuer ses activités quotidiennes. Dans les stades plus avancés, les patients n’arrivent plus à contrôler leurs besoins physiologiques. Ils ne sont donc plus capables de prendre soin d’eux-mêmes.

posledice alkoholizma klinika VIP Vorobjev 4

Le problème d’alcool n’affecte pas seulement l’individu, mais aussi ses proches. Il est donc important de commencer à temps le traitement de l’alcoolisme. Cela peut prévenir l’apparition de symptômes graves et ralentir considérablement la poursuite de la dégradation cérébrale.

La clinique Vip Vorobjev utilise une combinaison unique de méthodes les plus modernes du traitement. Grâce à une approche individuelle, chaque patient se voit proposer le meilleur programme de désintoxication indolore, qui élimine rapidement les effets négatifs de la dépendance. En même temps cela permet de rétablir l’équilibre cérébral perturbé et de normaliser le fonctionnement de tous les organes.

Lorsque le corps retrouve de l’énergie, sous la surveillance constante d’une équipe de médecins et de psychothérapeute, le patient est libéré de son désir de continuer à consommer de l’alcool.

L’ambiance agréable et luxueuse de chaque chambre et de la salle de séjour vous offre une intimité totale. L’utilisation de la salle de sport, de la piscine et du jacuzzi, qui se trouvent au sein de la clinique, facilitera la période de traitement.

Même après la fin du traitement hospitalier, l’équipe médicale reste, à tout moment, disponible pour tous ses patients. Car, le soutien complet après le traitement est le meilleur moyen de prévenir les rechutes.

 

Laisser votre commentaire