La dépendance à la méthadone est soignée avec succès à la clinique Vip Vorobjev. Le rythme rapide de la vie, le stress constant, les obligations privées accumulées, voire le  burn-out professionnel, ont conduit à une augmentation de l’usage de drogues. Malheureusement, les statistiques enregistrent chaque année de nouveaux cas dans le monde entier. En conséquence, le nombre de patients consultant pour un traitement des maladies de dépendance augmente également.
Grâce au développement de la science, des méthodes révolutionnaires ont été découvertes, telles que le traitement de la dépendance par l’Ibogaïne, utilisée dans la clinique VIP Vorobjev. Cependant, dans certains centres de désintoxication, le traitement de maintien à la méthadone continue de jouer un rôle majeur. Étant donné qu’il est préconisé par l’Organisation mondiale de la Santé comme le type de traitement principal, sa disponibilité est élevée. Ainsi, les abus de ce médicament sont fréquents.  La clinique VIP Vorobjev vous dévoile à quel point la dépendance à la méthadone est dangereuse.

La dépendance à la méthadone a été découverte au milieu du XXème siècle

La méthadone est une substance synthétisée en 1937 par des scientifiques allemands, et initialement appelée Hoechst 10820 ou Polamidon. Ces années là, il y avait une pénurie d’opium, d’où la nécessité de le remplacer. Ainsi, la méthadone a d’abord été utilisée pour éliminer divers types de douleurs, y compris lors des interventions chirurgicales. D’Allemagne, la méthadone a été transférée aux États Unis où, en 1947, le Conseil de la pharmacie et de la médecine de l’Association médicale américaine.

Zavisnost od metadona
Étant donné qu’il s’agissait d’un puissant analgésique, le couple Dole et Nyswander  commença à l’utiliser en 1964 pour atténuer la crise de manque. Ainsi, grâce à eux, elle a été officiellement admise pour le traitement de la dépendance à l’héroïne, et les personnes confrontées à ce problème ont obtenu le statut de patient.
Au cours des décennies suivantes, son côté néfaste a également été identifié. En effet, la dépendance à la méthadone est devenue un nouveau problème dans la société moderne.

La dépendance à la méthadone est du même type que celle créée par l’héroïne

Par sa composition, la méthadone est un chlorhydrate couramment utilisée sous forme de solution liquide. C’est un dépresseur qui ralentit les fonctions physiques et mentales du corps. Ainsi, sa consommation procure un sentiment d’euphorie et de détente.
L’abus, à long terme, est caractérisé par des problèmes cardiaques, de l’anxiété, des sautes d’humeur, de la dépression, des troubles de la mémoire et la dégradation des fonctions cognitives. En fait, la dépendance à la méthadone a des conséquences tout aussi graves que celles de l’héroïne.
Le problème est aggravé par le fait que la méthadone est associée à d’autres opiacés et à l’alcool, en plus d’être achetée illégalement à des sources non vérifiées. Même les patients sous traitement de substitution à l’héroïne prennent des doses plus élevées que celles prescrites. Et il n’est pas rare que, lorsqu’ils décident d’arrêter la méthadone, ils retournent à l’héroïne. De nombreux experts soulignent que la méthadone ne fait que “protéger” la société contre le crime et la propagation de l’infection à VIH par la consommation d’héroïne par voie intraveineuse. Tout en transformant les patients en consommateurs chroniques.
Malgré les avis controversés sur son traitement, la dépendance à la méthadone ne doit pas être prise à la légère. D’autant plus qu’aujourd’hui, le nombre de personnes sevrées de l’héroïne est trois fois plus élevé que celles qui sont complètement sevrées de la méthadone. Dans le même temps, le nombre de décès dus à l’abus de cette substance a été multiplié par 3.

Le traitement de la dépendance à la méthadone à la clinique VIP Vorobjev

La première étape du traitement est le diagnostic. Son objectif est de déterminer l’état psychophysique général du patient, soit de déterminer le degré des conséquences physiques et psychiques que la méthadone a laissées sur le corps. Du diagnostic dépendra le plan du traitement établi par les médecins spécialistes et les psychologues de renommée mondiale.
La désintoxication de la méthadone peut être réalisée en réduisant progressivement la dose dans les conditions strictement contrôlées. Comme cette méthode est longue et difficile, en raison des symptômes de la crise de manque, la clinique VIP Vorobjev utilise la désintoxication ultra-rapide. En quelques heures seulement, une combinaison unique d’antagonistes d’opium nettoie le corps de la méthadone. Toute la procédure est réalisée sous anesthésie générale afin que le patient ne ressente pas les effets négatifs de la crise de manque.  Ainsi, nous pouvons affirmer que la désintoxication indolore est non seulement plus agréable, mais elle réduit considérablement le temps de traitement.

Élimination de la dépendance psychique

Après la libération de la dépendance physique, suit une lutte encore plus difficile – élimination de la dépendance psychique. La clinique VIP Vorobjev utilise les méthodes les plus innovantes qui donnent des résultats optimaux, sans risque de rechute. Ce qui garantit une guérison complète et un retour rapide à la vie normale.
Le traitement de la dépendance à la méthadone dure 21 jours, voire plus longtemps si nécessaire. Et pour que la période de rééducation soit la plus agréable, elle se déroule dans une villa équipée comme un hôtel de luxe. Outre la partie hospitalière, la clinique dispose également d’une salle de sport, d’un gazébo psychothérapeutique, d’une piscine et d’un jacuzzi.
Le traitement est de type individuel, et chaque patient est suivi 24h sur 24, 7 jours sur 7 par une équipe de médecins spécialistes et de personnel médical.

Zavisnost od metadona
Libérez-vous de la dépendance pour toujours avec l’aide de la clinique VIP Vorobjev. Notre présence de plusieurs décennies est justifiée par plus de 24 000 patients qui ont cherché le salut chez nous pour soigner les néfastes maladies de dépendance.

 

Laisser votre commentaire