Les maladies potentielles résultant de la dépendance peuvent rendre plus difficile le  traitement de la dépendance à la cocaïne, à l’héroïne et d’autres substances psychoactives.

L’époque moderne est caractérisée par un stress constant, mais aussi par une grande distanciation et un manque de communication entre les individus. Ainsi le burn-out professionnel, dépression et anxiété ne sont pas rares, tant chez les générations âgées que chez les jeunes. Outre les troubles psychologiques, les différents types de dépendance accompagnent également l’homme moderne.

La consommation de drogues et d’alcool existait déjà avant la Nouvelle Ère.  S’y sont joint aujourd’hui la dépendance aux jeux d’argent, ainsi que les nouvelles maladies de dépendance – la dépendance aux médicaments, la dépendance à l’internet, la dépendance au shopping…

Quel que soit le type de dépendance, aucune ne doit être négligée. Car chacune d’elles affecte la santé physique et psychique, entraînant de graves problèmes de santé. Ce qui a pour conséquence une dégradation de la qualité de vie, et les issues fatales ne sont pas à exclure.

En tant que mise en garde, la clinique VIP Vorobjev vous expose dans ce blog les maladies potentielles résultant de la dépendance.

Les maladies potentielles les plus dangereuses résultant de la dépendance

Toutes les maladies potentielles résultant de la dépendance sont graves. Mais le VIH suscite la plus grande peur parmi les gens. Il s’agit du virus qui attaque la protéine CD4 à la surface des lymphocytes. Comme ceux-ci sont responsables d’assurer la défense du corps, cela signifie que ce virus affaiblit les défenses immunitaires, et provoque par conséquent de nombreuses complications au fil du temps.

Potencijalne bolesti koje se dobijaju zavisnošću
Au départ, le virus ne montre pas de symptômes évidents, et la maladie peut être apparente à une grippe qui disparaît au bout de quelques semaines. Ainsi la personne atteinte reprend rapidement ou poursuit ses habitudes destructrices.

Après plusieurs années, voire une décennie, des symptômes évidents apparaissent. Une forte fièvre persistante, une fatigue constante, des sueurs nocturnes, une hypertrophie des ganglions lymphatiques, des difficultés respiratoires, une toux sèche, des douleurs au niveau de la poitrine sont les signes les plus fréquents. Ils affectent à leur tour une immunité déjà affaiblie provoquant une perte d’appétit et de poids, des diarrhées, mais aussi des problèmes de fonction motrice et cognitive.

Bien que le développement de la science et de la médecine ait facilité la vie des patients séropositifs, la discrimination au sein de la société reste généralisée, en particulier en ce qui concerne la propagation de la maladie. N’oubliez pas que les rapports sexuels non protégés avec une personne infectée, le partage d’accessoires courants pour l’injection intraveineuse de cocaïne et d’héroïne, ou de mère en enfant pendant la grossesse et l’allaitement, présentent le plus grand risque de transmission du virus.

Hépatites B et C 

Une des maladies qui résulte fréquemment de la dépendance est l’hépatite virale. Elle est enregistrée chez 80% de personnes confrontées aux maladies de dépendance.

Les hépatites B et C sont des maladies inflammatoires du foie, mais présentent des symptômes différents. Ainsi l’hépatite B est caractérisée par des douleurs abdominales et articulaires, des urines foncées, de la fièvre et une sensation de faiblesse. Alors que la forme plus grave, l’hépatite C, ne provoque pas de changements dans le corps au cours de la phase initiale. Ainsi, beaucoup de personnes infectées ne savent même pas qu’elles le sont. Aux stades plus avancées, apparaissent la fatigue chronique, une jaunisse, une perte d’appétit, une rétention hydrique dans le bas de l’abdomen, des démangeaisons au niveau de la peau. Des saignements fréquents et des ecchymoses peuvent également se produire.

Ces maladies potentielles résultant de la dépendance sont transmises par pénétration à travers la peau et les muqueuses. Si elles ne sont pas traitées, elles peuvent entraîner de graves problèmes, notamment une cirrhose et un cancer du foie.

Les maladies potentielles résultant de la dépendance à l’alcool

Lorsqu’on regarde les maladies résultant des dépendances, il ne faut pas oublier  conséquences de l’alcoolisme. La plus dangereuse étant, bien sûr, la cirrhose.

Le foie est un organe important du corps. Il facilite la digestion, contrôle la glycémie, les protéines et les graisses, mais filtre également les toxines et les substances nocives. Au même temps, il fournit l’énergie nécessaire au fonctionnement normal.

À long terme, l’exposition du foie à l’alcool et aux autres substances nocives affaiblit sa structure, ainsi les tissus normaux sont remplacés par des tissus fibreux.

Le teint jaune de la peau est l’un des premiers signes indiquant que le foie n’élimine pas correctement les toxines, qu’il ne fonctionne pas correctement. Il est suivi par une fatigue chronique, de démangeaisons inexpliquées, les urines foncées, nausées et vomissements, perte d’appétit, rétention de liquides dans les jambes et l’abdomen, des saignements de nez suivis des saignements dans le tube digestif. Au dernier stade surviennent des dommages au niveau du cerveau, réduisant la capacité de raisonner, entraînant fréquemment des confusions et des tremblements, et la dépression n’est pas exclue.

Compte-tenu de la gravité des conséquences de ces maladies, tout traitement de la dépendance à la clinique VIP Vorobjev commence par une évaluation de l’état physique et mental général. Si les tests révèlent l’existence d’une maladie, en plus de la désintoxication indolore et de l’élimination de la dépendance psychique nous mettons en place des  méthodes régénératives.

Grâce à une équipe expérimentée de  médecins et de psychiatres de renommée mondiale et l’utilisation des traitements de pointe, nous éliminons non seulement les symptômes de la maladie et ralentissons sa progression, mais nous régénérons le corps tout entier. Dans le même temps, les méthodes modernes de traitement des maladies de dépendance empêchent les rechutes.

Potencijalne bolesti koje se dobijaju zavisnošću
La clinique VIP Vorobjev se distingue également des autres centres de rééducation par son hébergement luxueux tant pour vous que pour votre famille. Vous avez à votre disposition une salle de sport, une piscine, un jacuzzi et un gazébo. Le soin exceptionnel se traduit, avant tout, par une surveillance constante de l’ensemble du traitement, mais également par la discrétion et la confidentialité de l’ensemble du personnel.

Ne permettez pas que vous et vos proches deveniez victimes de la dépendance, demandez de l’aide à la clinique VIP Vorobjev.

 

Laisser votre commentaire