Désintoxication complexe et indolore des opiacés - VIP Vorobjev
  • Srpski jezik
  • Engleski jezik
  • Francuski jezik
  • Nemački jezik
  • Ruski jezik
  • Španski jezik
  • Italijanski jezik
  • Bugarski jezik
  • Grčki jezik
  • Araapski jezik
  • Iranski jezik
  • Albanski jezik
Menu
Menu

Désintoxication complexe et indolore des opiacés

La désintoxication a pour objectif de nettoyer le corps et de vaincre le syndrome d’abstinence, les crises physiques et la douleur liée à l’arrêt de la consommation d’opiacés.

Le traitement est hospitalier et le patient est sous la surveillance médicale 24 heures sur 24. À tout moment, le patient peut recevoir l’aide appropriée, ce qui rend le processus particulièrement indolore et agréable.

Il existe plusieurs types de désintoxication. Le type de désintoxication est sélectionné individuellement en fonction du diagnostic et de l’analyse de plusieurs facteurs importants : substances et doses consommées, durée de la consommation et éventuellement autres problèmes de santé du patient.

lecenje zavisnosti od opiata

Les symptômes de la dépendance aux opiacés

Le stade initial de la dépendance aux stupéfiants est caractérisé par une perte de contrôle sur l’utilisation de la substance. La personne a tendance à vouloir ressentir de plus en plus souvent et de plus en plus fort l’effet de la substance. L’effet devient l’objectif principal, alors que l’entourage, la famille et le travail deviennent moins importants. Bien que la famille et les amis proches remarquent des changements, la personne dépendante elle-même nie avec persistance les effets négatifs de la consommation de substances psychoactives, elle n’est pas objective sur son état, incapable d’évaluer correctement la situation, elle devient une personne conflictuelle. Cela indique le début de la formation psychique du désir pour les drogues.

Au stade intermédiaire, l’utilisation de la substance devient régulière. Pour obtenir le résultat souhaité, des doses plus élevées sont nécessaires, à savoir que la tolérance devient croissante. En l’absence de substance, une manifestation physique désagréable, parfois douloureuse et dangereuse du syndrome d’abstinence ou de la crise se développe. À ce stade, la personne dépendante est en mesure de voir les aspects négatifs de l’usage de stupéfiants, tels que : troubles physiques et mentaux, conflits familiaux, perte d’emploi, d’amis.

C’est le plus souvent, à ce stade, que les personnes dépendantes cherchent de l’aide. Au stade final de la dépendance aux stupéfiants surviennent les changements irréversibles dans le corps. Les conséquences de l’usage de drogues entraînent la dégradation de la personnalité, des troubles de la santé, la démence et la mort.

Les étapes de la désintoxication des opiacés

1.Le diagnostic– la première et très importante étape du traitement. Le diagnostic consiste essentiellement à évaluer l’état physique et psychique du patient. Pour l’évaluation de l’état physique du patient, un examen standard comprend :

  • analyse d’urine
  • test de dépistage des hépatites B et C, et du VIH
  • analyse générale du sang
  • test sanguin biochimique
  • ECG
  • examen par le médecin interniste

Pour évaluer l’état psychique du patient, un examen de diagnostic standard implique le psychodiagnostic (tests psychologiques déterminant le degré de dépendance, le degré des conséquences de la consommation des opiacés sur la santé mentale, l’existence de signes de troubles mentaux, de dépression, le degré de motivation à la guérison, l’autocritique et préservation des mécanismes de la volonté).

Après le diagnostic, une équipe de médecins examine les résultats afin d’élaborer une stratégie et un plan de traitement. Si le diagnostic révèle des écarts significatifs dans les tests, la présence d’un facteur de risque ou si le patient présente une maladie associée chronique, des examens supplémentaires sont organisés selon les besoins et des traitements sont prescrits pour la ou les maladies associées. En fonction du problème, des examens supplémentaires peuvent être proposés : IRM, EEG, échographie, radiographie, endoscopie, analyse de la concentration de drogues et de médicaments, les consultations chez le cardiologue, neurologue, endocrinologue, infectiologue, etc. Les examens supplémentaires mentionnés ne sont pas inclus dans le prix de ce traitement et sont payés en sus.

2.Désintoxication –En fonction des résultats du diagnostic, on choisit pour chaque patient une méthode appropriée de désintoxication, ou l’association complexe de méthodes qui, dans son cas, donneront le meilleur résultat. L’association complexe de méthodes comprend l’UROD (désintoxication ultra-rapide des opiacés), le traitement Neuro Jet (N.E.T.), la pharmacothérapie, des perfusions spécifiques avec des vitamines et des hépatoprotecteurs. Il est extrêmement important que la désintoxication soit courte, que le patient ne sent et ne ressent pas de douleurs, que le sommeil et l’appétit du patient redeviennent normaux, que l’humeur du patient devienne stable, qu’il ne souffre plus d’anxiété ni de dépression.

  • UROD – La désintoxication ultra-rapide est une méthode moderne et extrêmement efficace qui vise à accélérer le processus de nettoyage de l’organisme tout en réduisant l’intensité des symptômes désagréables de la crise en les abrégeant .Elle est pratiquée lorsque le diagnostic établi indique qu’il n’existe aucune contre-indication à ce type de désintoxication. Au cours de la désintoxication ultra-rapide, le patient est sous anesthésie pendant 6 à 8 heures par jour, et on introduit progressivement les antagonistes des opiacés, généralement la naloxone ou la naltrexone, ainsi les récepteurs des opiacés se libèrent.

Le principe de la désintoxication ultra-rapide est que le patient passe la majeure partie des symptômes de la crise d’abstinence durant la phase de sommeil, lorsqu’il ne sent aucune douleur. Lorsqu’il se réveille, la partie la plus importante de la crise est déjà passée. Même si, après le réveil, quelques symptômes minimes de la crise persistent, leur intensité est considérablement réduite et ils peuvent être facilement éliminés par des analgésiques non opioïdes traditionnels. Au cours du processus de désintoxication, le patient passe 2 ou 3 de ces procédures.

  • Le traitement N.E.T. – Neuro Jetest une méthode par laquelle, grâce à l’appareil Neuro Jet, des impulsions spécifiques stimulent les neurones du cerveau responsables de la sécrétion d’endorphines. Notre protection naturelle contre les chocs, la douleur et le stress repose sur les opioïdes naturels produits par les neurones. Lorsqu’une personne consomme des stupéfiants cela arrête pratiquement la sécrétion de nos opioïdes naturels.

Neuro Jet est un petit appareil électronique qui normalise le niveau de dopamine et d’endorphines dans le cerveau. La stimulation par l’appareil Neuro Jet est indolore. Le patient ne ressent que de petits picotements et des vibrations. La fréquence et l’intensité des impulsions sont contrôlées par ordinateur. Les symptômes d’abstinence disparaissent en 15 à 20 minutes ou leur intensité diminue de 70 à 80%.

  • La pharmacothérapie est l’un des éléments de la désintoxication. En fonction des résultats du diagnostic, au cours de la désintoxication, nous utilisons une combinaison de médicaments qui éliminent les symptômes principaux des crises abstinence, ces préparations entrent dans de nombreux protocoles de la gestion de la douleur et offrent une bonne protection contre celle-ci. En cas d’irritabilité, de la dysphorie, troubles de l’humeur, de la nervosité, de l’insomnie, on utilise des psychostabilisants, des hypnotiques et des antidépresseurs. En raison du régime alimentaire souvent perturbé, de l’appétit insuffisant ou excessif, la thérapie introduit des ferments qui facilitent la capacité d’assimilation des aliments, des acides aminés et des vitamines.

En outre, un traitement pour l’élimination des conséquences de l’utilisation de narcotiques est prévu – des inhalation pour le nettoyage des poumons, des perfusions spéciales de neurométaboliques, des nootropes pour l’amélioration du processus d’échange cérébral avec les hépatoprotecteurs pour la régénération du foie. Toutes les préparations utilisées en pharmacothérapie sont sûres et ne créent pas de dépendance.

3.La physiothérapie – La physiothérapie fait appel à une combinaison de thérapies – physique, médicale ou massage de tissus profonds. Le massage est apaisant et relaxant. Lorsqu’une personne passe par le processus de désaccoutumance, ses niveaux de dopamine sont inférieurs à ceux d’une personne non-dépendante.

Le massage aide à normaliser le processus de sécrétion de la dopamine chez les personnes qui passent le processus de désaccoutumance. Le massage contribue également à la désintoxication en accélérant la circulation sanguine et lymphatique et accélère ainsi le processus d’élimination des substances toxiques du corps. Une séance de physiothérapie est incluse dans le forfait du traitement. Chaque séance supplémentaire est facturée 30 euros par séance.

4.Le blocage pharmacologique –À la fin du traitement un blocage pharmacologique est prévu sous forme d’implant (Naltrexone). Le but de cette procédure est que, par l’action de la naltrexone, les récepteurs opiacés du patient soient bloqués et que la prise d’héroïne, du tramadol ou de la méthadone n’apportent pas le sentiment d’euphorie ou autres sentiments similaires, évitant ainsi la rechute et le retour aux stupéfiants.

L’implant de naltrexone n’est pas compris dans le prix du forfait de la désintoxication prolongée et il est facturé en supplément.

5.Les contrôles mensuels –À la fin du traitement, le patient reçoit les documents de sortie avec le traitement recommandé et les conseils pour maintenir une abstinence stable. Les contrôles mensuels réguliers ne sont pas inclus dans ce forfait de soin.

Notre programme comprend le transport du patient de l’aéroport ou de la gare à notre clinique ainsi que son retour après le traitement. Dans notre clinique, les médecins et les infirmières sont disponibles pour les patients 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

Tous les médecins sont des anesthésiologistes, psychiatres et psychologues certifiés ayant 10 à 25 ans d’expérience. La clinique emploie plus de 60 personnes. La sécurité des patients et du personnel est assurée par un agent de sécurité. L’établissement est également sous surveillance vidéo.

Les patients sont hébergés dans des chambres agréables et modernes, offrant un maximum de confort. Les chambres sont nettoyées deux fois par jour. Pendant leur temps libre, les patients disposent d’une salle de séjour, d’une piscine, d’un jacuzzi, d’une salle de sport et d’un jardin d’été. La clinique dispose également d’un coffre-fort dans lequel les patients peuvent déposer leurs effets personnels qu’ils ne devraient pas laisser dans les chambres.

Pour les patients étrangers qui ont besoin d’un visa, nous pouvons les aider à l’obtenir. Si des patients venant de l’étranger souhaitent être accompagnés par un proche pour les soutenir, l’accompagnateur peut séjourner dans notre clinique moyennant des frais supplémentaires.

Programme étendu de désintoxication des opiacés – Diagnostic de laboratoire, Désintoxication, Physiothérapie, minimum 7 jours d’hospitalisation. S’il est impossible de réussir la désintoxication durant cette période, les jours supplémentaires sont facturés en sus.

Clinique pour les dépendances Dr Vorobjev

Le contrôle de votre vie et des attentes réelles de vos défis quotidiens sont essentiels pour réduire le stress.

— Josh Billings

Derniers articles du blog

  • Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    Désintoxication à l’héroïne – Reprenez le contrôle de votre vie!

    La désintoxication à l’héroïne est une étape très importante dans le traitement des toxicomanes. L’héroïne est la plus ancienne substance psychoactive connue. Même les Sumériens consommaient du pavot, à partir duquel est obtenue l’héroïne. L’effet initial qu’elle procure est indiqué par son nom lui-même, qui littéralement en leur langue signifie “bonheur”. Le pouvoir magique du

    Lire plus
  • Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    Dépendance à Internet – Une maladie des temps modernes

    La dépendance à Internet est une maladie des temps modernes. Le XXIème siècle est caractérisé par les téléphones portables, Internet et les réseaux sociaux. Certes, ils nous ont beaucoup facilités la vie. En un seul clic, nous pouvons trouver les informations dont nous avons besoin. Nous effectuons maintenant nos tâches professionnelles même en dehors du

    Lire plus
Call Now Button