Que faire lorsqu’un membre de votre famille refuse la rééducation ? C’est la question à laquelle sont confrontées les familles qui font face à la dépendance.

La consommation de drogues est le problème principal du 21ème siècle. Pour cette raison, diverses mesures de prévention sont mises en œuvre à travers le monde, en particulier chez les jeunes générations.

Malgré tous les efforts déployés, le nombre de personnes confrontées à une dépendance ne diminue pas. Au contraire ! Les statistiques sont inquiétantes, car elles montrent une tendance à la hausse. On compte donc aujourd’hui plus de 20 millions de consommateurs enregistrés de substances psychoactives. Seulement 11% d’entre eux solicitent une aide professionnelle pour se soigner.

Tenant compte du faible pourcentage de ceux qui sont prêts à se battre, la clinique VIP Vorobjev attire votre attention sur ce qu’il faut faire lorsque le membre de la famille refuse la rééducation.

Que faire lorsqu’un membre de votre famille refuse la réeducation ? Vous n’obtiendrez rien par la force

Il est très difficile d’aimer quelqu’un qui a un problème de dépendance. Parce que, la dépendance médicamenteuse, aux drogues ou à l’alcool modifie le fonctionnement du cerveau. Ainsi, ces personnes ne peuvent pas contrôler leurs propres besoins et négligent les personnes de leur entourage. Ils ne sont concentrés que sur la dépendance et leur principal objectif est de trouver une nouvelle dose. Souvent, avec le temps, la toxicomanie détruit la famille.

član porodice odbija rehabilitaciju Klinika Vip Vorobjev 2

Avoir une personne dépendante dans sa vie peut être stressant et déroutant à la fois. Et les tentatives d’aide sont un véritable défi pour tout le monde. Par conséquent, la première étape pour déterminer ce que vous pouvez faire lorsqu’un membre de la famille refuse la réeducation est de prendre connaissance du problème. Ainsi, vous saurez par où commencer et comment aider votre proche.

Selon la définition de l’Institut national de l’abus des drogues : “La dépendance est une maladie chronique caractérisée par la recherche et la consommation compulsive ou difficilement contrôlable de drogues, malgré les conséquences néfastes. La décision initiale de consommation est volontaire, mais sa réutilisation conduit à la dépendance qui empêche la capacité de résister à l’envie.”

Ce n’est que lorsque vous réaliserez qu’il s’agit d’une maladie, qui peut être soignée, que vous cesserez de juger et à chercher le coupable.

Que faire lorsqu’un membre de votre famille refuse la réeducation ? Montrez de la compassion

Bien qu’il soit difficile de surmonter la colère envers vous-même et envers la personne qui consomme de la drogue ou de l’alcool, il est important de se rappeler que le fait de la juger, peut conduire à un éloignement plus important.

Même si la personne a lésé vos biens, a volé un objet de valeur de la maison, a été malhonnête avec vous, ou qu’elle vous a nuit d’une quelque autre manière, vous devez mettre de côté ce conflit. Dans cette situation délicate, vous devez agir avec amour et compassion. C’est le seul espoir que vous pourrez avoir d’atteindre la personne qui a besoin d’aide.

Ne tentez pas de créer chez votre proche un sentiment de honte ou de culpabilité, cela aura un effet contre-productif. Montrez-lui du respect, de la compréhension et faites lui remarquer que la vie est une chose merveilleuse. Dans le même temps, montrez que vous avez confiance en lui, que vous croyez en lui et écoutez attentivement ce qu’il a à vous dire. La solution à chaque problème réside dans une communication ouverte. Encouragez des habitudes saines, soyez persévérant et optimiste et vous obtiendrez très certainement des résultats positifs.

Que faire lorsqu’un membre de votre famille refuse la réeducation ? La solution réside dans une bonne communication

Le traitement de l’alcoolisme, ainsi que de la dépendnce aux substances illicites, suscitent la peur chez les personnes qui souffrent du problème. De nombreuses histoires sur la difficulté de la désintoxication y ont contribué. C’est l’une des raisons pour laquelle beaucoup de personnes ne sont pas prêtes à se lancer dans la lutte contre la dépendance.

član porodice odbija rehabilitaciju Klinika Vip Vorobjev 3

Si vous vous demandez : “que faire lorsqu’un membre de la famille refuse la réeducation ” la réponse réside dans une communication franche. En choisissant les mots justes, aidez votre proche à comprendre que sa vie s’améliorera lorsqu’il se sera liberé de la dépendance.

En même temps, faites-lui savoir que vous serez toujours à ses côtés. Et qu’en unissant vos forces vous surmonterez la période de soin ainsi que la période de retour à la vie normale. Alors, montrez-lui tout votre amour, mais aussi que son comportement vous blesse.

Aussi, soyez-prêt à l’écouter attentivement, sans le critiquer et sans l’interrompre. Lorsqu’il verra que vous ne le jugez pas, votre proche vous parlera ouvertement du problème. Ainsi, naîtra chez lui le désir de commencer une nouvelle vie.

Étant donné qu’il existe de nombreux établissements et méthodes de soins, il est très important que vous choisissiez le bon. La clinique VIP Vorobjev dispose d’une équipe d’éminents spécialistes ayant de nombreuses années d’expérience dans le traitement des maladies de dépendance. L’approche unique se réflète dans l’utilisation des traitements les plus efficaces et indolores. L’un d’eux est le traitement de la dépendance par l’Ibogaïne, qui donne les résultats les plus rapides et les meilleurs par rapport aux techniques utilisées dans les autres hôpitaux.

La clinique VIP Vorobjev se distingue par ses chambres confortables et luxueuses, dignes des chambres d’hôtel. Vous y aurez une intimité totale, et si vous souhaitez être accompagné, vos proches peuvent également séjourner avec vous.

Laisser votre commentaire