Selon la définition du professeur en psychiatrie Malcolm Lader, le trouble anxieux généralisé est caractérisé par une inquiétude excessive et inadéquate, persistante et ne se limitant pas à une situation déterminée.

Chacun d’entre nous a déjà ressenti de la nervosité avant un examen, une réunion de travail importante ou avant de prendre une importante décision dans la vie. Le sentiment d’appréhension, d’inquiétude et de stress est parfaitement justifié dans ces situations. Ces agitations intérieures sont non seulement brèves, mais nous connaissons bien leur source. Certains experts soulignent qu’elles sont même positives, car elles nous stimulent à être plus prudents et plus concentrés.

Cependant, chez 3% de la population ce n’est pas ainsi. Ils ont un sentiment de peur permanent et une appréhension chronique, caractéristiques du trouble anxieux généralisé.

Le trouble anxieux généralisé ne se développe pas du jour au lendemain

L’anxiété généralisée peut survenir à tout âge. Cependant, elle se développe le plus souvent vers l’âge de trente ans, principalement chez les femmes. Dans l’enfance, elle est associée aux obligations scolaires, aux compétitions sportives et à la pression de la société. Chez les adultes, elle se manifeste par la peur de l’échec et l’incapacité à atteindre certains objectifs.

Generalizovani anksiozni poremećaj

En effet, de nombreux facteurs influent sur l’occurrence de ce type d’anxiété. Il a été constaté que la génétique joue un rôle important. Ainsi, les personnes issues de familles dans lesquelles ce trouble est déjà présent, appartiennent à un groupe à risque. De plus, l’entourage, les relations familiales, mais aussi le caractère de la personne elle-même peuvent favoriser le développement du problème.

Bien que le trouble anxieux généralisé soit une association de plusieurs facteurs, une chose est certaine – il est causé par un traumatisme majeur.  Maltraitance, décès d’un proche, divorce, changement de travail, ne sont que quelques-uns des événements stressants mentionnés.

Il n’est pas rare que la dépression soit associée au trouble anxieux généralisé. Cette situation est particulièrement prononcée lorsqu’il existe une dépendance médicamenteuse ou une dépendance aux autres substances psychoactives, y compris à l’alcool et à la nicotine.

Comment reconnaître le trouble anxieux généralisé ?

“Et si en prenant la route on meut tous ?” “Et si mon supérieur trouve une erreur dans mon travail et me renvoie ?” “Et si la mauvaise humeur de mon enfant est le signe d’une maladie grave ?” “Et si…” est la question caractéristique d’un trouble anxieux généralisé.

En effet, les personnes atteintes de ce trouble expriment la peur d’un événement futur désagréable, bien qu’il soit peu probable que celui-ci se produise réellement. Cette inquiétude se concentre particulièrement sur la famille et les amis proches.

Étant donné que le sentiment de peur flottante fait partie intégrante de la vie de ces personnes, il est impossible de le contrôler. Les symptômes les plus courants sont l’irritabilité, les problèmes de sommeil et de concentration, les troubles de l’alimentation, les changements de comportement, voir même les tentatives d’éviter les événements pouvant, selon elles, constituer un danger.

Le trouble anxieux généralisé présente également des symptômes physiques. Ils sont généralement caractérisés par des crampes et des contractures musculaires accompagnées par des douleurs dans la nuque, le cou, les épaules, au visage et aux paupières. Il y a également des maux de tête fréquents, une fatigue chronique, des arythmies cardiaques, des difficultés à respirer et à avaler, une bouche sèche, des mictions fréquentes, des diarrhées.

Generalizovani anksiozni poremećaj

Ce sont justement ces manifestations physiques, créant la confusion, qui amènent les patients à consulter des médecins spécialistes. Seuls 13,3% de ces patients déclarent l’anxiété comme étant le problème à l’origine de ces symptômes.

Comment traite-t-on le trouble anxieux généralisé ?

En raison des symptômes physiques, le trouble anxieux généralisé peut être clairement diagnostiqué que lorsque la possibilité d’autres maladies soit exclue.

Le traitement est individuel et dépend de la gravité du trouble, de l’état général du patient ainsi que de sa motivation. Habituellement la pharmacothérapie est associée à une psychothérapie.

Auparavant, la thérapie comprenait des benzodiazépines. Au fil du temps, il s’est avéré qu’elles ne représentaient pas le meilleur choix, car elles agissent sur les symptômes et pas sur la cause. De plus, en cas de prise prolongée elles créent une dépendance. Pour ces raisons, on utilise aujourd’hui les antidépresseurs. Ils détendent les contractures musculaires et réduisent l’inconfort, tout en agissant sur les neurotransmetteurs déséquilibrés par le trouble.

L’importance de la psychothérapie est essentielle pour résoudre ce problème. Grâce à elle, le patient fait d’abord face à ses mauvaises pensées et apprend ensuite à reconnaître les situations potentiellement destructrices qui conduisent à l’anxiété. Le traitement à pour but de réduire les tensions et le stress par des techniques spéciales, mais aussi d’apprendre au patient à voir la situation réelle.

Le trouble anxieux généralisé affecte la qualité de la vie, vous ne devez donc pas l’ignorer. Si vous présentez l’un des symptômes mentionnés, visitez la clinique VIP Vorobjev. Notre équipe d’experts vous aidera à résoudre le sentiment d’inconfort, mais également les problèmes plus profonds qui sont à l’origine de votre trouble. En plus de l’ambiance agréable dans laquelle se déroulent les séances, les thérapies relaxantes à la piscine et au jacuzzi revêtent une grande importance. Dans l’enceinte de la clinique, il y a également un gazébo psychothérapeutique qui est un véritable coin tranquille pour se libérer des pensées négatives.

 

Laisser votre commentaire